Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Les 12 membres du tribunal des Pairs du Cored installés: une étroite collaboration avec le CNRA annoncée



Le Conseil pour l’observation des règles d’éthique et de déontologie dans les médias (Cored) a procédé, ce mercredi à la cérémonie d’installation du Tribunal des Pairs. En présence du président du Conseil national de régulation de l'audiovisuel (Cnra), Babacar Diagne, et du représentant du ministre de la Culture et de la Communication, entre autres, le Président du Cored, Mamadou Thior a évoqué la  hausse du nombre de membres qui passent de 10 à 12 membres, dans un souci d’avoir un double degré de juridiction. Il a également rappelé l’importance, qui n'est plus à démontrer, des médias dans un pays.
 
« Le Cored a reçu au total une vingtaine de plaintes. Le tribunal en a instruit 15, et publié 12 avis concernant en majorité la presse écrite et la presse en ligne. L’audiovisuel n’a pas été cependant en reste, et avec la future équipe, nous allons prêter d’avantage attention à ce qui se fait dans les radios et télévisions. Nous allons aussi faire de l’auto saisine. Car, il y en a eu peu jusque-là. Le tribunal que nous installons ce matin a, comme son prédécesseur, fière allure. De 10, nous sommes montés à 12 membres pour la présente équipe, cinq (5) femmes et sept (7) hommes. Une hausse dictée par le souci d’avoir un double degré de juridiction », a déclaré le Président du Cored, Mamadou Thior.
 
Selon lui, la place des médias dans un pays n’est plus à démontrer. « La presse façonne les opinions, prépare le citoyen à opérer un choix, et exige des gouvernants le respect de leurs engagements. Cette fonction de veille expose les journalistes à la critique et en conséquent à l’adversité face à ceux qui ne nous voient pas d’un bon œil. Nous suscitons forcement de la méfiance, parfois de la défiance et de la médisance auprès de certains», dit-il.
 
"Il y aura une collaboration très étroite entre le régulateur, et l’autorégulateur"
Le président du CNRA, Babacar Diagne, a lui appelé à l’unité. Pour lui, il faut une collaboration très étroite entre le régulateur, et l’autorégulateur. « La Régulation, l’autorégulation doit vraiment coller pour que nous ayons un paysage digne de son nom. La régulation chez nous, c’est nouveau. Nous avons commencé la régulation en mai 1991, dirigée par des juges. L’autorégulation, c’est beaucoup plus ressent en 2003-2004. Babacar Touré a été le premier professionnel à diriger la régulation. C’est vrai que les magistrats ont fait du bon travail, avec beaucoup de rigueur, mais il n’y pas eu de grandes innovations. C’est vraiment heureux aujourd’hui, après son départ, que ça reste entre les mains des professionnels », a soutenu l'ancien DG de la RTS.
 
Avant d’ajouter : « Il y aura une collaboration très étroite entre le régulateur, et l’autorégulateur. C’est vrai qu’il y a beaucoup de confusion. Personnellement je ferai tout pour être en contact avec Mamadou Thior pour continuer à travailler dans les grands combats ».
 
Le représentant du ministre, Abdoulaye Diop, invite à imposer dans la pratique, le respect des fondamentaux, particulièrement des règles d’éthique et de déontologie. Car dit-il, « il s’agit d’une conduite personnelle que chaque professionnel doit adopter ». Il a également appelé au respect de la vie privée et de la dignité de la personne.


Mercredi 23 Septembre 2020 - 15:40




1.Posté par Idy Ndaye le 24/09/2020 13:59
C'est fantastique les deux ont le même interet donc je dis oui !

2.Posté par Fatou le 24/09/2020 14:01
J'aime beaucoup les gérant de ces deux derniers ils sont intelligeant et intègre c'est bien normla qu'ils se rapporhce

3.Posté par Georges P le 24/09/2020 14:02
Tant que c'est pour le bien de l'audiovisuel je suis pour

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter