Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Les inquiétudes du Conseil d'Administration de la SDE face aux lenteurs du renouvellement du contrat d'affermage



Le Conseil d'Administration de la Sénégalaise des Eaux (SDE) s'est réuni ce mercredi 17 octobre pour examiner, entre autres points, la réforme du sous-secteur de l'hydraulique urbaine. Une occasion pour les dirigeants la filiale d'Eranove d'exprimer ses vices inquiétudes face au retard noté dans la prononciation de l'attributaire du contrat d'affermage de la production et de la distribution de l'eau à Dakar.

"Le Conseil d'Administration rappelle qu'en décembre 2016, un processus de pré-qualification et d'Appel d'offres pour la gestion et l'exploitation du sous-secteur de l'hydraulique urbaine a été lancé par les autorités sénégalaises. Ainsi, après la phase de pré-qualification et de qualification technique qui auront permis de retenir et de valider les offres de trois entreprises concurrentes, les offres financières qui devaient permettre la sélection du nouvel opérateur ont été ouvertes le 1er juin 2018", peut-on lire dans la déclaration rendue publique ce mercredi.

Le CA de souligner que "l'autorité en charge du dossier avait publiquement révélé que la Sénégalaise des Eaux avait proposé l'offre financière ayant le meilleur". Mais depuis lors, indique-t-il,"près de 5 mois se sont écoulés sans que l'adjudication provisoiren'ait été prononcée". 
Le Conseil d'Administration d'avertir que "cette attente anormale et inédite en matière d'appels d'offres a des conséquences négatives sur le fonctionnement de la SDE et la visibilité du sous-secteur de l'hydraulique urbaine. Le contrat d'affermage arrivant à terme le 31 décembre 2018 et compte tenu de la lenteur du processus d'Appels d'Offres, la SDE se retrouve dans une situation d'incertitudes dont l'impact a des conséquences directes sur la gestion au quotidien de l'entreprise".

Le Conseil d'Administration précise que la déclaration de ce mercredi vise uniquement à attirer l'attention sur la nécessité de prendre d'urgence les décision appropriées dans le strict respect des termes du Dossier d'Appels d'offres. "Un processus dont la longueur inhabituelle ne peut qu'alimenter des suspicions et supputations dommageables à la stabilité et au développement d'un sous-secteur dont le modèle est une référence grâce à ses remarquables performances", souligne le Conseil d'Administration de la SDE.

 

AYOBA FAYE

Mercredi 17 Octobre 2018 - 13:56


div id="taboola-below-article-thumbnails">

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter