Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Ligue des champions: Espérance-Al Ahly, une finale retour explosive



La finale retour de la coupe d’Afrique des clubs de football (Ligue des champions CAF) entre l’Espérance Tunis et Al Ahly, le 9 novembre 2018 à Radès à 19h TU s’annonce explosive. Le match aller, remporté 3-1 par les Egyptiens, a été marqué par des décisions d’arbitrage qui ont entraîné des critiques véhémentes de la part des deux camps.

Al Ahly battra-t-il son propre record en remportant sa neuvième Ligue des champions CAF (C1), ce 9 novembre 2018 à Radès ? Ou l’Espérance Tunis (EST) se vengera-t-elle du club égyptien, en finale retour de la coupe d’Afrique ?

La tension entre les deux équipes peine à redescendre, une semaine après un match aller remporté 3-1 par les « Diables rouges » à Alexandrie. Une victoire sur fond de polémique, malgré l’utilisation de l'arbitrage-vidéo (VAR), une grande première en C1. Al Ahly a en effet marqué une troisième fois grâce à un penalty faisant suite à une faute peu évidente sur Walid Azaro. L’attaquant marocain s’est effondré dans la surface de réparation. Il se montrera peu après, avec un maillot déchiré.

Al Ahly a protesté…

La Confédération africaine de football (CAF) a par la suite suspendu Azaro pour la finale retour et pour une autre rencontre en raison de son « comportement antisportif ». Elle a en outre infligé une amende de 20 000 dollars au champion d’Egypte, et a « invité » son entraîneur, le Français Patrice Carteron, à s’expliquer « au sujet d’allégations de comportement antisportif ».

Mécontente de ces sanctions, la direction d’Al Ahly a pressé la Fédération égyptienne (EFA) d’intervenir auprès de la CAF. L’EFA a en retour affiché « son soutien total » envers le club-phare du pays, le 6 novembre. Cette dernière a par ailleurs demandé aux autorités tunisiennes d’accueillir avec tous les égards nécessaires les joueurs cairotes ainsi que leurs supporters, pour la finale retour.

…tout comme l’Espérance

Quelle sera l’attitude de l’Espérance et de ses fans, surtout si le deuxième acte tourne à l’avantage des Egyptiens ? Ceux-ci n’ont pas obtenu gain de cause auprès de la CAF. Ils avaient réclamé des sanctions envers l’arbitre du match aller, l’Algérien Mehdi Charef, ainsi que l’annulation de cartons jaunes infligés durant la rencontre à Chamseddine Dhaouadi et Franck Kom.

« Il y a eu une vraie tension au sein des supporters mais on essaie de remettre les choses en place pour que la finale retour se déroule dans les meilleures conditions, a assuré Riadh Bennour, le patron de la section football de l’EST, au micro de notre correspondant Farouk Kattou. Tous les préparatifs sont en cours au niveau du club et au niveau des services sécuritaires du pays pour que ce soit vraiment une fête ».

Un précédent en 2010

En 2010, la finale retour de Ligue des champions entre l’Espérance Tunis et le Tout Puissant Mazembe avait été marquée par des débordements, le public estimant que les Congolais avaient été outrageusement avantagés à l’aller.

Patrice Carteron et ses protégés craignent-ils de vivre le même sort que les « Corbeaux », à Radès ? « J’espère que l’équipe aura le droit à une protection spéciale et que le gouvernement tunisien s’assurera qu’on aura un match de football et non pas une guerre en tribunes », a lâché l'ancien sélectionneur de l'équipe du Mali, devant la presse.

A noter que le vainqueur de la compétition empochera une prime de 2,2 millions d’euros et qu’il disputera la Coupe du monde des clubs, prévue du 12 au 22 décembre aux Emirats arabes unis. Le futur champion d’Afrique débutera ce tournoi face au vainqueur du match Al Ain Club (Emirats arabes unis) – Team Wellington (Nouvelle-Zélande), le 15 décembre à Al Ain.

Rfi

Jeudi 8 Novembre 2018 - 17:55



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter