Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Limogeage de Sory Kaba: trois questions à l'analyste politique Bacary Domingo Mané

Bacary Domingo Mané, professeur de communication politique, estime qu’il y a anguille sous roche, suite au limogeage de Sory Kaba de son poste de Directeur des Sénégalais de l’extérieur. Lors d’une émission radiophonique dimanche, M. Kaba avait soutenu que le président Macky Sall est à son second et dernier mandant et que la Constitution ne lui permet plus de briguer un troisième mandant. Ce qui lui a probablement coûté son poste. ENTRETIEN !!!



Limogeage de Sory Kaba: trois questions à l'analyste politique Bacary Domingo Mané
Les propos tenus par Sory Kaba sont-ils à l’origine de son limogeage ?
 
Je ne saurais le dire de façon péremptoire. Mais peut être un élément de puzzle de son changement. Parce que, si on s’en tient aux propos qu’il a articulés sur la question du 3e mandat, il n’a fait que répéter ce que le président a déjà dit à plusieurs reprises,  « c’est fini, la constitution ne me le permet pas ». Maintenant si les gens le sanctionnent pour ça, c’est parce que y’en en guise sous roche. Pour mieux comprendre l’attitude du chef de l’Etat. il y a deux raisons.

A l’issue d’un séminaire sur la communication politique du chef de l’Etat, des consignes ont été données aux membres de son parti : d’éviter les sujets de petites querelles par risque de plomber les actions du gouvernement. D'autant que lors du référendum la question a été abordée pour éviter un autre mandat de 7 ans. Que l’opposition en parle oui, c’est de bonne guerre. Mais que le camp du pouvoir soulève ce débat, ça devient problématique. Car, à l’intérieur de l'Apr la bataille de succession est engagée, des gens qui ont commencé a donné des signaux.

Et comme Macky Sall cache sciemment son dauphin, en éliminant le poste de Premier ministre, raison pour la quelle lors de son séminaire ce sujet a été écarté. Maintenant Sory Kaba, on peut pas se contenter de ça, après sa sortie la base au niveau de Fatick a envoyé un communiqué salé contre lui. Tout ça c’est du repositionnement entre lui, Amadou Ba et consort. Donc il y a vraiment des querelles à l’interne qu’aujourd’hui le président ne veut pas que les gens découvrent son jeu et il va se concentrer sur l’essentiel. 
On peut reprocher à Sory Kaba de n'avoir  pas respecté les consignes données par Macky Sall à l'issue du séminaire sur la communication gouvernementale ? 

On peut le dire ainsi.  D’abord est-ce qu’il était au courant ? Mais normalement étant dans le cercle restreint des tenants du pouvoir, il doit être au courant. Maintenant s’il est au courant et que malgré tout il en parle c’est parce qu’il y a anguille sous roche. Pourquoi braver l’interdit ? Pourquoi il décide d’en parler ? on doit se poser ses questions. ça veut dire qu’à l’intérieur de l’Apr, de Benno Bokk Yakaar, le débat du 3e mandat arrange ceux qui sont déjà en ligne pour la succession de Macky Sall. Une manière de dire à Macky que tu vas respecter ta parole et qu’il y a des gens qui attendent à la porte. 
Le limogeage de Sory Kaba est-ce un avertissement pour les autres membres  du gouvernement qui voudraient agiter le débat sur un  éventuel 3e mandat ?

C’est un avertissement déjà. Vous avez vu ce qui s’est passé avec Karim Wade, les deux fonctionnaires qu’on vient de limoger. C'est-à-dire la préoccupation de Macky Sall c’est de maîtriser son parti, sa coalition. Et la meilleure façon d’y arriver c’est de poser balises, pour dire voilà jusqu’où on peut aller et ce qu’on peut pas franchir. Mais plus on avance vers 2024 , plus Macky aura du mal à maitriser ses troupes. Les autres vont prendre leur destin en main. 

Fana CiSSE

Mardi 22 Octobre 2019 - 15:49



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter