Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Livre "Éloge des identités": quand une méditation sur sa maladie génère une pensée philosophique du Pr Amadou Elimane Kane



Le Professeur titulaire d' université, aujourd’hui à la retraite, Abdoulaye Elimane Kane, a procédé, samedi, à la présentation de son ouvrage intitulé "Éloge des identités De l’université et du particulier". 

Composé de 161 pages, ce livre comportant trois parties vient après le recueil des textes intitulés "Penser l’humain" paru en 2015  et "La part africaine" en 2017.  La première partie de l’ouvrage "Éloge des identités De l’université et du particulier" porte sur l’expérience et la signification de la culture locale. La deuxième, réflexion sur la santé et la maladie à la lumière de philosophies différentes, l’auteur s’intéresse au statut du patient individu concret, et concept de « normativité individuelle »  ( Canguillem). Face aux défis de la technologie, l’auteur suggère dans la troisième partie, de rechercher dans la délibération démocratique et dans l’invention d’un Grand Récit les formes de résiliences permettent à l’homme de demeurer « la mesure de toute chose. »

Pour l’auteur, « Il s’agit de montrer que les identités, c'est une question qui nous concerne dans la vie quotidienne. Chacun en a une expérience, mais il y a une crainte pour ce qui est de son usage. Par exemple, il y a des actes de violences, des interprétations idéologiques. Mais j’ai voulu montrer la phase positive des idéologies en les présentant comme une forme de résistance à l’uniformisation aux aspects négatifs de la globalisation », a soutenu l'auteur devant l'assistance.
De la confession, il y en a également dans c’est ouvrage, pour un philosophe qui souffre d’un asthme chronique et aigu abordant les questions sanitaires, exposant ainsi son vécu de tous les jours.

« Oui je me suis référé à des travaux de philosophes qui étaient aussi des médecins en particulier celui qui m’a formé en Sorbonne. Il était un médecin, il n’a pas beaucoup pratiqué mais il a beaucoup de connaissances en médecine et beaucoup écrit sur la maladie, sur la santé. Alors  Je suis parti de mon vécu personnel pour voir un peu ce que la médiation philosophique permet. Et cela m’a permis de comprendre et je l’ai interprété dans le livre. Je propose comme une manière nouvelle de faire de la  philosophie et non d’abandonner les systèmes philosophiques parce que ils nous servent à comprendre l’histoire des idées et surtout de les lier la pratique, l’expérience. Avec la réflexion je pense que c’est un bon truchement pour arriver  à ça »,  s'est exprimé Amadou Elimane Kane, la voix à peine audible, visage frêle, des toux incessants qui lui coupent la parole. 
 
L'auteur de poursuivre après une pause pour expliquer comment la question identitaire est liée à la maladie. "La question identitaire, c’est pour dire que la maladie est expliquée par la loi scientifique et biologique en particulier et ces lois sont valables pour tout le monde mais chacun à une manière de vivre sa maladie et de lui donner un sens. Le philosophe dont je me réclame dans ce livre, qui est Canguilhem, dit qu'il n y a pas de normes générales en matière de santé. Chaque individu crée sa propre norme à partir de son expérience à partir de ses multiples facteurs qui font que dans chaque maladie, nous ressemblons à tous les malades qui souffrent de la même chose. Mais chacun à une manière de vivre cette maladie, d’y résister ou de succomber malheureusement. Et là, la question d'identité est là. Et c’est ce que j’appelle la philosophie du sujet.  La  philosophie du sujet c’est ce qui parcours tout le livre. Sujet vous avez deux sens du terme ; sujet passif, c’est celui qui est dominé, qui se laisse faire et le sujet actif c’est celui qui est capable d’agir, le malade pédant »

Fana CiSSE

Dimanche 23 Février 2020 - 13:56



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter