Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Lutte contre l’insécurité : le Sénégal doté d’un Centre National de Formation de la Police Judiciaire

Le ministre sénégalais des Forces Armées, Sidiki Kaba, en compagnie du Haut Commandant de la Gendarmerie Nationale, Général Jean Baptiste Tine et de l’Ambassadrice de l’Union européenne, Irène Mingasson, a inauguré vendredi 7 mai, le Centre National de Formation de la Police Judiciaire (CNFPJ). Ce nouveau bijou de la police judiciaire, basé à Ouakam, vise à sécuriser plus le Sénégal, face à l’insécurité, la menace terroriste ou la criminalité. Une réalisation en partenariat avec l’Union européenne dont le coût s’élève à 219 838 000 FCFA.



Prêt à accueillir de nombreux apprenants, le Centre National de Formation de la Police Judiciaire (CNFPJ), a été inauguré vendredi. Il y a 8 mois de cela, la première pierre du bâtiment a été posée dans la caserne Mame Bounama Fall à Ouakam. « Nous venons ce matin de procéder à l’inauguration du centre de formation à la police judiciaire la gendarmerie nationale. Ce centre est d’une importance capitale pour la formation, non seulement des gendarmes, mais pour tous ce qui sont impliqués dans les procédures qui peuvent dans une certaine mesure, assurer la protection des citoyens et de la sécurité », a déclaré Sidiki Kaba, ministre des Forces Armées.

Un centre de formation qui, selon le ministre, entre dans le cadre de la politique de Macky Sall pour la sécurité intérieure. Le projet a été financé par l’Union européenne à hauteur de 335 140 Euros (219 838 000 FCFA). Il vient à point nommé pour répondre aux besoins de la gendarmerie avec « le niveau important de criminalité qui augmente quotidiennement ».

Ainsi, des spécialistes en fraude financière documentaire, des enquêteurs en délinquance économique et financier toutes les spécialités qui concourent à combattre des criminels, pourront être formés au centre judiciaire.

« Nous sommes aujourd’hui confronté à des menaces tels que le terrorisme, le crime transfrontalier, mais aussi à la criminalité organisée, les trafics de drogue, la criminalité transnationale organisée. Autant de fléaux qui fragilisent la sécurité globale de notre sous-région, nous sommes engagés à travers la formation pour avoir un personnel apte capable de pouvoir faire les procédures nécessaires en respectant les règles qui sont consignées dans nos manuels de procédures, mais également dans nos engagements internationaux tout le respect des droits de l’homme », a expliqué M. Kaba.

Pour sa part, l’Ambassadrice de l’Union européenne, Irène Mingasson, s’est exprimée sur le partenariat avec le Sénégal. « C’est toujours un grand moment de visiter une structure fonctionnelle qui va véritablement et efficacement ajouter au dispositif de nos partenaires la sécurité en particulier en coopération avec la gendarmerie est l’un des enjeux dans des priorités les plus fortes du partenariat entre l'Union européenne et le Sénégal », a salué Irène Mingasson.

Revenant sur l’importance et intérêt du centre Mme Mingasson affirme que «ce sont les formations, les missions pour des hommes et des femmes qui travaillent dans les forces de défense et de sécurité en particulier les sécurités intérieures. Ils sont essentiels pour l’instabilité de l’État, mais aussi pour la protection des droits de tout un chacun ».

« Le centre renforce les capacités des forces de sécurité intérieure, qui ont des missions difficiles et sont toujours en premier ligne de mire lors des situations de crise et le défi. Pour cela, être bien outillée en particulier par la formation sur les comportements les approches et les compétences à maintenir en toutes circonstances sont absolument essentiel », a-t-elle expliqué.

Pour le ministre des Forces Armées Sdiki Kaba le défi est la préservation de ce bâtiment.

Ndeye Fatou Touré

Vendredi 7 Mai 2021 - 12:55


div id="taboola-below-article-thumbnails">

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter