Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Macron livre un nouveau bilan de l'attentat à Trèbes: trois morts et seize blessés

Emmanuel Macron a fait le point sur la situation ce vendredi en fin d'après-midi, à sa sortie de la cellule de crise établie au ministère de l'Intérieur, après les attaques terroristes à Trèbes, dans l'Aude, menées par Radouane Lakdim.



Macron livre un nouveau bilan de l'attentat à Trèbes: trois morts et seize blessés
À la sortie de la cellule de crise établie au ministère de l'Intérieur Place Beauvau à Paris, après les attaques terroristes dans l'Aude ce vendredi, Emmanuel Macron s'est livré à une brève intervention devant la presse. "Notre pays a subi aujourd’hui une attaque terroriste islamiste à Carcassonne et Trèbes, qui a tué trois personnes et blessé seize autres, dont deux dans un état grave", a-t-il d'abord dénoncé.

Il a ensuite évoqué l'assaut emmené par le GIGN contre l'assaillant, qui se tenait alors à l'intérieur d'un supermarché de la ville audoise de Trèbes, notant que cette opération ne s'était dessinée que parce qu'il n'y "avait pas d'autre solution". Il en a alors profité pour saluer "l'engagement, le professionnalisme et également le courage des forces de l'ordre".

Emmanuel Macron a mis l'accent la bravoure du lieutenant-colonel de gendarmerie qui s'est substitué à un otage détenu par Radouane Lakdim et se trouve à présent en urgence absolue: "Il est très grièvement blessé. il a sauvé des vies. Il a fait honneur à son arme et à son pays. Il lutte à présent contre la mort, et toutes nos pensées vont à lui et à sa famille".

Il a énuméré les questions auxquelles l'enquête aura à répondre: "Quand et comment le terroriste s'est-il radicalisé? Où s'est-il procuré cette arme?" Le chef de l'État a précisé que la revendication de l'attentat par Daesh était en cours d'analyse. Il a clôt sa courte allocution par une adresse aux Français. "Nous avons payé le prix du sang pour savoir la dangerosité de la menace terroriste".
 
Source : BFMTV

Ousmane Demba Kane

Vendredi 23 Mars 2018 - 20:41



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter