Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Madagascar: les internes en médecine en grève pour une augmentation de leur rémunération

L’association des étudiants en médecin a annoncé vendredi 1er juillet que les internes sont désormais en grève pour une durée indéterminée. Ces derniers réclament une hausse de leur présalaire, la rémunération qu'ils perçoivent pendant leurs stages. Alors que le président malgache avait annoncé en mai une augmentation des salaires, notamment pour les fonctionnaires, les internes en médecine regrettent d'avoir été écartés de cette mesure, et ce alors que le pays fait face à une forte inflation.



Madagascar: les internes en médecine en grève pour une augmentation de leur rémunération
13 % d'augmentation de présalaire, comme les autres fonctionnaires : c'est ce que réclament les internes en médecine. La réponse du ministère de la Santé, qu’il transmettrait leur requête en conseil des ministres, n'a pas permis d'apaiser les tensions. « Nous aussi nous sommes touchés par l'augmentation des prix. Nous avons toujours été concernés de manière automatique par les hausses de salaires annoncés par le chef de l'État les autres années », explique Benjamin Rakotoarindimby, interne dans l'un des CHU d'Antananarivo et membre de l'association des internes de Madagascar.

Le montant des présalaires des stagiaires en septième et huitième années est d'environ 500 000 ariary, soit 120 euros. « Vu notre niveau d'étude, c'est très peu. Nous faisons partie des piliers qui font tenir et fonctionner les hôpitaux alors nous ne pouvons pas continuer de travailler sans cette hausse. On nous répond toujours que le budget de l'État pour la santé est faible », déplore un autre interne en huitième année qui souhaite rester anonyme.

Pour l'heure, les perturbations dans les hôpitaux d'Antananarivo restent moindres, selon des médecins contactés. C'est ce que décrivent aussi des gardes-malades de l'une des maternités. Mais les impacts pourraient être plus importants si la grève se généralise, puisque les internes représentent au moins 30 % du personnel des établissements. Ces derniers ont prévu un sit-in lundi 4 juillet à l'HJRA, plus grand hôpital du pays.

Demande de paiement pour le mois de juin
La décision d'augmenter les présalaires ne revient pas au ministère de la Santé, indique la communication de celui-ci : « Les présalaires et les salaires ne sont pas traités de la même manière, donc les présalaires ne bénéficient pas de la hausse de 13 % annoncée », précise le ministère. Car la décision doit impliquer le ministère des Finances et celui de la Fonction publique, selon cette dernière.

Les internes d'Antananarivo réclament aussi le paiement de leurs présalaires du mois de juin. Un paiement qui est en cours, fait savoir le ministère de la Santé, qui souligne aussi que le paiement des présalaires de mai et de juin pour les provinces de Diego-Suarez (Nord) et de Tuléar (Sud-Ouest) sont aussi en cours au niveau du ministère des Finances.

Rfi

Dimanche 3 Juillet 2022 - 11:57


div id="taboola-below-article-thumbnails">

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter