Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Mairie Kaolack: investie par le mouvement AKAD, Mimi Touré face à l’équation de la fatwa de Macky Sall

​L’Alliance kaolackoise pour le développement de Kaolack (AKAD) a investi ce week-end l’ancienne présidente du Conseil économique, social et environnemental (CESE), Mme Aminata Touré dite Mimi pour la mairie de la capitale du Bassin arachidier. Seulement voilà, cette investiture serait suspendue à la décision finale du président Macky Sall à qui il revient la prérogative de valider la liste définitive de la coalition Benno Bokk Yakaar partout à travers le territoire national, comme il l’avait fait savoir lors de son séjour à Kaffrine. A l’occasion, il avait dit qu’il ne tolérerait pas de listes parallèles dans son camp. Une « fatwa » qui pourrait être un sérieux handicap pour l’ancien Premier ministre qui vient de sceller des retrouvailles avec le président Macky Sall.



Mairie Kaolack: investie par le mouvement AKAD, Mimi Touré face à l’équation de la fatwa de Macky Sall
 L’investiture porte l’empreinte du mouvement Alliance kaolackoise pour le développement de Kaolack (AKAD) dirigée par Maodo Diallo. Et ce n’est pas de la blague puisque Aminata Touré a dépêché une forte délégation conduite par son cher époux et des éléments de son cabinet, pour la représenter à la chambre consulaire de Kaolack qui a abrité la cérémonie. Un monde fou avait fait le déplacement.

Selon le leader d’AKAD, le choix d’Aminata Touré est fondé sur une réflexion murie pour le bien des populations kaolackoises. En effet, si l’on se fie à Maodo Diallo, qui a d’emblée salué les retrouvailles de Mimi avec le président Macky Sall, « il est temps que Kaolack rompe avec l’incompétence  et  l’achat  des consciences ».

Poursuivant, il estime que « l’heure du choix est arrivé pour le devenir de cette chère ville de Kaolack qui mérite encore une fois sa place dans les villes les plus émergentes du Sénégal et, pourquoi pas, en Afrique au vu de toutes ses potentialités économiques, religieuses et agricoles ».

Selon lui, la région de Kaolack étant un carrefour du fait de sa position géographique, joue un rôle important avec un développement exponentiel d’activités liées à cette position. Dès lors, soutient-il, rien de plus normal selon lui, qu’un véritable boom démographique s’en suive. Sur un autre volet, il ajoute que « le foncier, devenu une denrée rare, entraine du coup un intérêt particulier des  populations  vers  les  environs  de  Kaolack  ». De plus, cette région, «  avec  de grandes potentialités mérite d’être gérée par une personne digne, compétente, engagée et une actrice de développement qui comprend les enjeux du moment ».

A l’aune de ces critères, explique Maodo Diallo, personne n’est mieux placé pour relancer Kaolack que Mimi Touré, ancien Premier Ministre. Le choix est donc fait mais quelles sont les qualités de Mimi pour rassurer les populations de la ville de Mbossé ? « Le parcours et les qualités de Mimi Touré… sont le meilleur profil pour redonner espoir aux Kaolackois et développer la commune de par ses relations internationales, atout pour le Saloum dans le cadre de la coopération décentralisée  ».

Egalement, il a été dit par les membres du mouvement AKAD que la compétence, l’intégrité, la dignité, ainsi que les résultats obtenus lors de son parcours suffisent pour choisir Mimi Touré comme candidate à la mairie de Kaolack. Seulement voilà, la volonté d’AKAD de mettre en selle l’ancien Premier ministre doit être validé par le président Macky Sall.

Surtout que, jusqu’ici, le chef de l’Etat a toujours misé sur la ministre Mariama Sarr qui a conduit les troupes apéristes et de Benno à toutes les victoires électorales du camp présidentiel depuis 2012. Mimi Touré devra alors se déterminer par rapport à la « fatwa » de Macky Sall qui, depuis Kaffrine, avait dit qu’il ne tolérerait pas de listes parallèles dans son camp.

Absente du territoire au moment de la décision d’AKAD, l’ancienne présidente du CESE devrait se déterminer par rapport à ce choix. L’acceptation de l’offre d’AKAD pourrait déboucher sur une nouvelle brouille entre Mimi Touré et Macky Sall. En attendant, laissons le temps au temps, rapporte le correspondant du journal Le Témoin à Kaolack.

AYOBA FAYE

Mardi 15 Juin 2021 - 10:33


div id="taboola-below-article-thumbnails">

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter