Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Mamadou Lamine Diallo accuse Macky d'avoir abandonné le peuple face aux inondations



Mamadou Lamine Diallo accuse Macky d'avoir abandonné le peuple face aux inondations
Le leader du mouvement Tekki, Mamadou Lamine Diallo, se dit préoccupé par le sort des Sénégalais qui souffrent des inondations, en cette période d’hivernage. Dans sa chronique hebdomadaire « Questekki », il accuse le chef de l’Etat Macky Sall d’avoir abandonné les populations qui « vivent un véritable cauchemar surtout dans les zones où les travaux titanesques ne sont pas terminés, Pikine, par exemple », comme il a  « abandonné la lutte contre contre le coronavirus ».

Selon le parlementaire, « Macky Sall a les yeux rivés sur la rente gazière des blocs offshore du Sénégal de St Louis en Casamance et travaille avec ses parrains à son accaparement à travers des grands projets financés par un endettement massif et des accords du type Franck Timis. Pour cela, il abandonne le peuple dans sa misère et planifie l’écrasement de l’opposition démocratique et patriote engagée dans la bonne gouvernance des ressources naturelles ».

Mamadou Lamine Diallo estime que Macky n’a aucune considération pour l’opposition qu’il avait convié au Dialogue national et à son Palais aux premières heures de la lutte contre la COVID-19. La preuve ? « Il a « élaboré » son nouveau plan économique sans les dialogueurs et est allé le présenter aux donneurs d’ordre en France ».

Diallo affirme que « face aux difficultés pour imposer les maires acquis à la cause de l’émirat gazier, le pouvoir de la famille FayeSall jusqu’en 2035 et plus, Macky Sall a cherché ceci : obtenir le report des élections locales, éliminer le parrainage impossible à administrer aux locales et aussi élire le maire au suffrage direct. Il l’a obtenu avec les dialogueurs et va couper l’herbe sous les pieds de son opposition interne candidate à la présidentielle prochaine. Un sondage en cours dans les communes du Sénégal par un cabinet privé l’aidera à affiner ses choix »

Selon Mamadou Lamine Diallo, le Président Macky Sall « ajustera le timing des élections locales illégalement fixées au plus tard en fin mars 2021 ». 

AYOBA FAYE

Mercredi 2 Septembre 2020 - 00:29


div id="taboola-below-article-thumbnails">

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter