Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Manifestations au Sénégal: Gorée Institute souligne "l’inefficacité des politiques d’insertion des jeunes"

L'organisation panafricaine de la société civile Gorée Institute, à travers un communiqué publié ce lundi 8 mars, somme l'Etat du Sénégal de "libérer tous les citoyens arrêtés sans motif valablement exprimé'. Par ailleurs, elle souligne aussi "l’inefficacité des politiques d’insertion des jeunes en particulier, et surtout la crise de la démocratie et de l’Etat de droit". L'organisation demande aux acteurs de la société civile "de faire bloc pour la protection et l’élargissement de l’espace civique, de l’État de droit et des libertés fondamentales".



Manifestations au Sénégal: Gorée Institute souligne "l’inefficacité des politiques d’insertion des jeunes"
Le Gorée Institute souligne que même si "le fait déclencheur reste l’arrestation d'Ousmane Sonko, accusé de viol, ces événements ont révélé la précarité économique des populations en général", mais aussi "l’inefficacité des politiques d’insertion des jeunes en particulier, et surtout la crise de la démocratie et de l’Etat de droit". Il recommande à l’Etat du Sénégal de garantir le règlement de l’affaire opposant le député Ousmane Sonko et la plaignante Adji Rabi Sarr "conformément aux standards d’une justice indépendante".

En effet, selon cette organisation panafricaine de la société civile, "le sentiment d’une justice à deux vitesses, à tort ou à raison, est fort malheureusement présent dans les représentations collectives". Car, "la célérité avec laquelle cette affaire a été traitée conforte chez nombre d’observateurs le sentiment d’une justice téléguidée dans la perspective d’un troisième mandat prêté au Président Macky Sall" note le document.

Elle demande aussi à ce que soit "garantir le droit à une presse plurielle et libre qui demeure un principe constitutionnel". Mais aussi de "mener des enquêtes crédibles et indépendantes sur les circonstances des personnes décédées au cours des manifestations", et de faire " une enquête sur la présence d’individus non identifiés ou nervis comme faisant partie des forces de l’ordre au cours de manifestations".

L’organisation se désole de l'actuel situation sociopolitique de ces derniers jours du Sénégal qui est marquée par des manifestations violentes dans la quasi-totalité des régions du pays ayant causé des pertes en vies humaines et la destruction de biens publics et privés. Elle déplore les pertes en vies humaines et présente à la nation sénégalaise toute entière, aux familles éplorées en particulier, "ses sincères condoléances et prie pour le repos de l’âme des morts". 

Pour finir, il invite les différents acteurs "au dépassement pour s’attaquer aux véritables urgences de l’heure, notamment la crise sanitaire née de la COVID avec ses implications sur la vie quotidienne des populations". Et à faire preuve de respect pour chaque individu, des droits de l'homme et de la démocratie, qui doivent être au cœur de cette bataille. 

Ndeye Fatou Touré

Lundi 8 Mars 2021 - 17:09


div id="taboola-below-article-thumbnails">

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter