Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Marche contre la loi Travail: Mélenchon installe un rapport de force

Au lendemain de la signature des ordonnances réformant le Code du travail, Jean-Luc Mélenchon appelle à un « déferlement » du peuple dans les rues de Paris. Le chef des Insoumis organise, samedi 23 septembre, une marche contre « le coup d'Etat social » entre la place de la Bastille et celle de la République, où il prendra la parole. Alors que s'enclenche une mobilisation sociale, Jean-Luc Mélenchon veut fédérer sous son nom les mécontents de la présidence d'Emmanuel Macron.



C'est comme si la présidentielle lui manquait. Jean-Luc Mélenchon remonte sur la même estrade où en mars dernier il avait prononcé un discours contre « la monarchie présidentielle », qui lui avait permis de percer dans la campagne.

Six mois plus tard, sur les décombres des partis traditionnels, l'ex-candidat devenu député a endossé le costume de premier opposant et installé un mano a mano à distance avec le président. Une situation qui commence à agacer le pouvoir. Un proche du président en est même à souhaiter qu'enfin la droite se redresse pour affaiblir Jean-Luc Mélenchon.

Le chef des Insoumis entend, lui, installer un rapport de force durable avec l'exécutif. « La protestation doit s'amplifier et s'incarner. Il faut montrer qu'il y a un recours possible », explique le député Alexis Corbière. « Nous jouons une manche assez décisive pour La France insoumise », admet de son côté la députée Clémentine Autain.

Le mouvement sera rejoint dans le cortège ce samedi par plusieurs organisations de gauche, dont celle de l'ex-candidat à la présidentielle Benoit Hamon.

Rfi.fr

Vendredi 22 Septembre 2017 - 23:55


div id="taboola-below-article-thumbnails">

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter