Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Mariage et acte contre nature à Sacré-Coeur: les 25 homosexuels jugés demain vendredi

M.Diaw et Cie seront jugés dans l'affaire dite mariage entre homosexuels, vendredi 23 octobre 2020 devant le tribunal des Flagrants délits de Dakar pour actes contre nature et outrage aux bonnes moeurs.



Mariage et acte contre nature à Sacré-Coeur: les 25 homosexuels jugés demain vendredi
Inculpés et placés sous mandat de dépôt, mercredi dernier pour actes contre nature et atteinte aux bonnes moeurs, A. Fall, M.G.F Dhiédiou, A. Thiandoum, A. Hann, O. Kane, M. Mboup, M. M.Ndiaye, Y. Ndiaye, M. Diaw, A. Ndiaye, S.S. Fall, B. Diouf, M. Dièye, M. Sène, L. Bathily, Y. Ndiaye, O. Ndiaye, M. Seck, M.D.A. Mbaye, M. Dioum, O. Thiam, L. Faye, P. Niang, M. Diop et H. Mbaye seront jugés devant le tribunal des flagrants délits ce vendredi.

Les plus jeunes du groupe sont âgés de 16 ans, il s'agit de O.Ndiaye et A.Fall demeurant à Pikine et Toubab Dialaw. M.Diop plus âgé qu'eux de deux années, étudie au lycée Marice De Lafosse. Il a confié aux enquêteurs avoir découvert ses penchants homosexuels l'année dernière. Du lot, seul M.M. Ndiaye, agent de sécurité à l'Université Chiekh Anta Diop de Dakar (Ucad) a nié être homosexuel. Ce qui n'est pas le cas pour M. Mboup, étudiant en informatique, habitant Guédiawaye, qui confirme être homosexuel. Malgré les images à caractère homosexuel découvert sur son téléphone, L.F. Diagne, tailleur vivant aux Parcelles, assure pour sa part qu'il "fut" homo, mais qu'il a arrêté cette pratique depuis 2018 quand sa famille en a été informée. 

Le 16 septembre était l'anniversaire de M.Diaw, tailleur habitant les parcelles, il a révélé avoir loué un appartement à 30.000 Fcfa pour vingt et quatre heures, avant de remettre 5 000 Fcfa pour la décoration. Son amant, M. Seck a voulu faire une surprise en demandant sa main le même soir. Sauf que quand il est arrivé dans l'appartement, M. Diaw dit avoir trouvé son futur amant en plein ébat avec un certain Khadim en fuite. M. Diaw, qui a confessé être homosexuel depuis 2019, souligne avoir refermé la porte pour aller noyer son chagrin. C'est par la suite que M. Seck est venu avec deux alliances pour demander... sa main. Apparemment, la petite cachotterie de son futur époux ne l'a pas choqué puisqu'il a dit "oui".

Le cerveau de la bande, est par ailleurs toujours recherché. Le journal "Libération " de ce 22 octobre 2020 informe que ce dernier est un assistant social, demeurant à Bargny et non médecin.

Fatoumata Bintou Ndour (Stagiaire)

Jeudi 22 Octobre 2020 - 12:32


div id="taboola-below-article-thumbnails">

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter