Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Mbour: les pêcheurs assiègent le commissariat de police

Les pêcheurs de la commune Mbour ont assiégé hier le Commissariat de Police pour exiger la libération immédiate de des leurs arrêtés la veille par ce qu’ accusés de s’être attaqués à des pêcheurs utilisant des filets en mono filament, originaires de Fass Boye. Finale- ment, les deux pêcheurs, membres du comité de veille et de sécurité du quartier Tefess, ont été libérés à 11 heures, faute de preuves. Toutefois, leurs collègues croient à une campagne d’intimidation menée par les autorités administratives face au refus catégorique des pêcheurs sur un projet d’érection d’un deuxième quai de pêche sur la baie du quartier Téfess.



Les pêcheurs se sont déplacés en masse mercredi 11 décembre au Commissariat Urbain pour protester pacifiquement, mais aussi attendre la libération de deux des leurs. Abdoulaye Ndoye et Mbaye ont été arrêtés la veille par la Police suite à une information faisant état d’une bataille rangée qui avait opposé les membres du comité de veille et de sécurité du quartier Teffess qui veillent sur la sécurité du quai de pêche à des pêcheurs venus de Fass Boye.
Des individus auraient coupé des filets appartenant à des pêcheurs qui viennent de Fass Boye et qui sont établis dans la capitale de la Petite Côte. Informée par le service des pêches sur l’origine du rififi, la Police a voulu prendre les devants. Ainsi pour éviter une mauvaise surprise en cas de résistance surtout que les personnes indexées font partie du comité de vigilance qui a été mis en place par le quartier, les éléments de la police se sont déplacés à bord de deux Pick-Up pour aller cueillir les mis en cause.

Sur les lieux, ils n’ont pas trouvé Abdoulaye Ndoye et Mbaye qui ont été indexés. Finalement, les deux hommes qui n’étaient pas au courant de ces événements vont être cueillis chez eux. Malgré une médiation entamée, les deux mis en cause vont passer la nuit au Commissariat. Durant leur interrogatoire, ils ont nié avoir participé à cet acte délictuel même s’ils soutiennent qu’ils sont formellement contre l’utilisation des filets en mono filament qui constituent de leur avis un danger pour la protection des espèces halieutiques.

Ce mercredi, les pêcheurs ont assailli la Police dès les premières lueurs du jour, ce après avoir aussi pris la décision unanimement d’amarrer leurs pirogues à quai. Malgré cette fougue, les pêcheurs ne voulaient qu’un dénouement heureux à cette affaire. Finalement, Abdoulaye Ndoye et Mbaye ont été libérés vers 11h de la journée car il s’est trouvé après enquête que les deux accusés n’étaient pas sur les lieux au moment des faits incriminés.

Néanmoins, le Commissaire de Police a profité de l’occasion pour recevoir une trentaine d’entre eux afin de les appeler au calme. Certes les filets en mono filament sont nuisibles, mais l’arrêté ministériel les interdisant ne prenait pas en compte la ville de Mbour, leur a-t-il fait savoir. C’est pourquoi, le Commissaire Mandjibou Lèye leur a conseillé de rencontrer le Préfet qui pourra les aider à obtenir une audience avec le Ministre de la Pêche pour la prise d’un nouvel arrêté qui va désormais prendre en compte la capitale de la Petite Côte dans cette mesure d’interdiction des filets en mono filament.

Toutefois, les pêcheurs restent convaincus que cette interpellation est un acte d’intimidation. En effet, l’Etat du Sénégal a un projet de construction d’un nouveau quai de pêche à Mbour. Un projet formellement rejeté par l’écrasante majorité des pêcheurs qui soutiennent que le site prévu reste le seul endroit où ils peuvent amarrer leurs pirogues. 

Le Témoin

AYOBA FAYE

Jeudi 12 Décembre 2019 - 10:48



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter