Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Mutisme de Khalifa Sall: les habitants de Grand-Yoff parlent d'un candidat "cassé"

Les carottes sont-elles cuites pour l’ex- maire de Dakar, Khalifa Ababacar Sall ? A cette question, quelques habitants de Grand-Yoff rencontrés par Le Témoin ré- pond par l’affirmative. Reportage de nos confrères du Témoin.



Devant un kiosque à journaux, près du rond-point longeant le marché Grand-Yoff, quelques adultes attendant les bus, jetant des coups d’œil sur les journaux accrochés. Hamidou est plus intéressé par la Une qui parle de son leader Khalifa Ababacar Sall. Il a mal. Son visage le démontre. Il manipule son portable. D’un air moqueur, son compagnon lui lance quelques piques. « Change de leader. Macky a déjà cassé son élan », dit-il avec le sourire en coin et en parlant de l’ancien maire de Grand-Yoff.

Hamidou refuse de croire à cette thèse. « Khalifa Sall vient de sortir de prison. Il a été embastillé injustement par un président de la République qui ne voulait pas qu’il participe à la dernière élection présidentielle. Aujourd’hui, tout le monde sait que Macky est dans des calculs pour s’assurer un troisième mandat ou positionner un de ses poulains. Khalifa Sall est un fin stratège, il est en réflexion. Je sais qu’il est en train de travailler pour rebondir », se rassure Hamidou avant de prendre son bus.

A quelques mètres, une dame prépare des beignets qu’elle propose à sa clientèle. Des élèves et quelques passants se servent. La bonne dame est une vraie militante de Khalifa Sall. « Je ne pense pas que l’espoir se soit envolé. Seul Dieu est le maître de tous. Macky croit avoir « achevé » Khalifa. Mais, je t’assure que mon leader reviendra très fort. Je ne souhaite qu’une chose : qu’il soit le prochain président de la République », confie-t-elle.

Chez les vendeurs d’articles de beauté et autres habits, c’est le même son de cloche. Ils croient que l’homme Khalifa Sall peut revenir plus fort. Accroché à la sortie d’une pharmacie, Moustapha Diop doute d’un possible retour triomphal de l’ancien édile de la ville de Dakar. « Je pense que Khalifa Sall a tout perdu. Sa chance, c’était la dernière élection présidentielle à laquelle il n’a pas pu participer à cause de sa naïveté. Il faut le dire, Khalifa a été trop naïf et peureux. Il a trop calculé sans se décider. C’est là que Macky l’a mis hors course en le jetant en prison. Khalifa n’est pas un homme courageux. Personne ne savait ce qu’il voulait au moment où on lui demandait s’il serait candidat ou non. Quand Macky a compris son jeu, il l’a accusé de détournement de deniers publics. Je ne pense pas que la chance qu’il avait en 2019, il pourra l’avoir en 2024. Attendons les Locales. Je t’assure qu’il n’aura rien », soutient le quadra.

Khalifa Sall, des carottes cuites
C’est également la vision d’une dame, la trentaine révolue. « J’avais beaucoup d’espoir en Khalifa. Mais, je n’ai plus espoir de le voir président de ce pays. Il a laissé sa chance filer. Macky l’a détruit. Ce qui m’a fait le plus mal, c’est son mutisme depuis sa sortie. Qu’est-ce qu’il manigance alors que l’heure est grave ? Il devait multiplier les sorties comme les autres leaders à l’image de Ousmane Sonko. Même à Grand-Yoff, sa cote a beaucoup baissé », soutient cette « khalifiste » déçue.

Elle est aussitôt contredite par sa sœur. « Khalifa Sall reste toujours dans nos cœurs. Personnellement, je pense qu’il se repose vu le nombre d’années qu’il a passé en prison. Les Sénégalais gardent toujours leur estime en l’homme. Bientôt les élections municipales, on y verra plus clair. Ce qui est sûr, il gagnera Grand-Yoff. C’est le roi de Dakar », s’exclame, enthousiaste, Fatoumata.

Le conseiller municipal de Grand-Yoff membre de la coalition Benno Bok Yakaar, Lass Badiane, souligne sans ciller que les carottes sont cuites pour le socialiste. « Entre 2012 et 2019, il n’a gagné que les élections locales de 2014 à Grand-Yoff. Il a perdu toutes les autres élections à savoir le référendum, les législatives 2017 et la présidentielle 2019 (Ndlr, le membre de la majorité présidentielle feint d’ignorer que ces deux derniers scrutins ont trouvé Khalifa Sall en prison !). Son mythe s’est effondré car le Monsieur n’a jamais réussi à faire émerger Grand-Yoff, malgré la confiance que les populations de cette commune avaient placée en lui. Il n’a construit aucune infrastructure à Grand-Yoff, aucun projet n’émane de lui. C’est pourquoi d’ailleurs les populations l’ont lâché. Il ne venait à Grand-Yoff qu’à la veille d’élections. Avec sa condamnation à cinq ans de prison dans l’affaire de la caisse d’avance, l’ex -maire révoqué est aujourd’hui frappé d’inéligibilité. Les carottes sont cuites », a soutenu le leader de Dieum Kanam Lass Badiane.

Le Témoin

AYOBA FAYE

Mercredi 19 Février 2020 - 11:12



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter