Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Niger: l'interdiction de circuler à moto rétablie dans une partie du Tillabéri

Partiellement levée début septembre, cette mesure a été réinstaurée dans plusieurs départements du Tillabéri, région de l'ouest du pays régulièrement le théâtre d'attaques, souvent perpétrées à moto.



Il est de nouveau interdit de circuler à moto, de jour comme de nuit, dans sept départements et deux communes rurales de la région de Tillabéri, dans l'ouest du Niger, depuis mercredi 13 octobre. La mesure a été réinstaurée par le gouverneur de cette région, sur recommandation du Conseil national de sécurité. Une source proche du gouvernement nigérien affirme que les autorités envisageaient de rétablir cette mesure dans certaines poches si la situation sécuritaire le nécessitait.
 
En début de semaine encore, dix personnes ont été tuées dans l'attaque d'une mosquée à Abankor, village de la zone des trois frontières, par des assaillants venus à moto.
 
Conséquences économiques et sociales
La circulation des motos avait déjà été interdite entre janvier 2020 et fin août dernier, avant d'être partiellement levée il y a un mois et demi, le 1er septembre. Seule la circulation de jour était alors autorisée. Cette levée de l'interdiction avait provoqué le mécontentement d'une partie de la population qui l'estimait prématurée en raison du climat sécuritaire toujours difficile.
 
Mais d'autres soulignent les inconvénients d'une mesure qui réduit considérablement la capacité de circulation des habitants. Ousmane Diallo, chercheur sur le Sahel pour Amnesty International, estime qu'elle a des conséquences économiques et sociales sur les habitants. Il demande également une concertation avec les travailleurs humanitaires que cette mesure empêche d'accéder aux populations qui en ont besoin.

RFI

Dimanche 17 Octobre 2021 - 10:11


div id="taboola-below-article-thumbnails">

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter