Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Non au 3e mandat : Moustapha Diakhaté annonce le lancement d'une pétition pour recueillir 5 millions de signatures



Non au 3e mandat : Moustapha Diakhaté annonce le lancement d'une pétition pour recueillir 5 millions de signatures
L'ancien directeur de Cabinet du président de la République, Moustapha Diakhaté a pris la décision de quitter définitivement l'Alliance pour la République (Apr, parti au pouvoir), estimant que son exclusion est "illégale". Il a aussi annoncé le lancement d'une pétition dans les prochains jours pour dire non au 3e mandat, avec l'objectif de recueillir 5 millions de signatures.

« Je vais quitter définitivement l'Alliance pour la République. J'ai toujours considéré que mon exclusion était illégale, parce qu'il n'obéissait pas aux dispositions réglementaires de notre parti. On va créer autre chose. On créer un mouvement qui va s'appeler "Farlou joubanti Sénégal" (alliance pour la nouvelle République)», a dit M. Diakhaté, invité de l'émission Grand Jury de la RFM ce dimanche.

L'ex-ministre conseiller du chef de l'État estime que ceci est un accomplissent de la 2e République. Pour lui, le combat qu'il compte mener lui et ses camarades, est un combat pour la refondation du Sénégal.

Il a fait savoir qu'une pétition physique et par internet sera lancé pour dire non au 3e mandat de Macky Sall. « Nous voulons recueillir 5 millions de signatures pour dire non au 3e mandat. Une fois ces signatures réunies, nous allons les remettre au président de la République pour lui dire que les Sénégalais ne souhaitent pas que vous participiez à la présidentielle de 2024».

M. Diakhaté d'informer que "cette pétition sera remise à l'ensemble des chefs religieux du Sénégal, au président de l'uemoa, de la CEDEAO, de l'Union africaine et de l'OCI pour leur demander de dire au président Macky Sall que sa participation à la présidentielle de 2024 est inacceptable".

Salif SAKHANOKHO

Dimanche 13 Juin 2021 - 13:12


div id="taboola-below-article-thumbnails">

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter