Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Nouveau Gouvernement Macky II: Ces technocrates-politiques grillés

Macky Sall a véritablement fait des victimes. Lors de son premier mandat, il avait réussi à convaincre certaines grosses personnalités comme Ismaëla Madior Fall, Mary Teuw Niane, Papa Abdoulaye Seck, entre autres à entrer dans le gouvernement. Ils ont été nombreux à recevoir des salves à chacune de leurs sorties comme certains avaient aussi quitté de prestigieux postes occupés depuis très longtemps où il avait fini de marquer leurs empreintes. Aujourd’hui, avec la tournure des choses, une reconversion pourrait être difficile pour ces technocrates qui ont fini par se parer du manteau politique.



C’est juste encore un jeu de chaise musicale où ses véritables affidés qui pourtant sont très critiqués ou mêlés dans des scandales ont changé de portefeuille, là aussi de hauts cadres qui ont fait des résultats probants, qu’il a lui-même salués ainsi qu’une bonne partie de l’opinion, sont défenestrés. Papa Abdoulaye Seck qui a fait ses preuves à AfricaRice et élever le niveau de production de certaines récoltes a fait les frais du resserrement. Pareil pour Maimouna Ndoye Seck qui a parachevé la construction de l’Aéroport International Blaise Diagne (AIBD) de Diass et lancé la nouvelle compagnie nationale.

Ce qui n’était pas vraiment évident sans compter d’autres mesures courageuses qu’elle a eu à prendre. Ces deux ministres sont tous de la Médina qui malgré ses performances électorales sont désormais rayés de la carte gouvernementale.
 
Ismaëla Madior Fall qui s’était inventé le sobriquet : «Le tailleur de haute couture constitutionnelle» suite aux critiques acerbes dont il était victime n’a pas échappé à l’ouragan Macky II. Il a laissé des plumes dans son entrisme. Il risque de ne pas s’en remettre pour un bon bout de temps encore.

Dans le même cas Mary Teuw Niane. Lui, il a été métamorphosé par le poste de Ministre de l’Enseignement supérieur. Après ses excellents états de services à l’Université Gaston Berger (UGB) de Saint-louis, même s’il a réussi quelques prouesses, il s’est mis à dos d’avec ce milieu de l’enseignement supérieur. Aujourd’hui sur les réseaux sociaux, les gens s’interrogent sur son avenir, ses possibles reconversions.
 
Abdou Latif Coulibaly n’est pas loin de ce lot de technocrates qui ont pris le manteau politique à la faveur de leur entrée dans le gouvernement. Il avait ouvertement déclaré qu’il n’était plus journaliste. Ses sorties étaient très controversées. Beaucoup d’observateurs et de citoyens disaient : «on ne le reconnaît plus» de part son discours et ses positions à l’encontre des libertés et des populations. 

Jean Louis DJIBA

Lundi 8 Avril 2019 - 11:56



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter