Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Orientation des bacheliers dans le privé: La FEPES menace l’Etat de …



L’avenir des étudiants orientés dans les établissements privés est en jeu. La Fédération des établissements privés d’enseignement supérieur (Fepes) menace de ne plus dispenser de cours aux étudiants déjà inscrits, car n’en pouvant plus de supporter des charges sans aucune contrepartie en plus de ne pas prendre de nouveaux bacheliers.

Durant une rencontre pour faire le round up sur son partenariat avec l’Etat du Sénégal, la Fepes s’est rendue compte que malgré les déclarations faites çà et là par les autorités étatiques, l’état de la dette n’a pas bougé.

La Fepes attire l’attention des autorités et en premier lieu, le chef de l’Etat, afin qu’un détournement d’objectif ne soit opéré et que "ces fameux trois milliards (annoncé dans la loi de finances rectificatives votée au mois de juin dernier) soient utilisés pour éponger une partie de la somme due aux établissements privés d’enseignement supérieur qui s’élève à près de seize (16) milliards Fcfa.

Dans un communiqué signé de son premier vice-président, Babacar Sene, la Fepes affirme que ce « dilatoire qu’est en train d’opérer l’Etat laisse planer des doutes sur sa volonté réelle à faire bénéficier aux bacheliers orientés dans le privé, une scolarité paisible et de qualité ».

Prenant l’opinion en témoin, le Fepes demande aux autorités de « payer dans les meilleurs délais » ces trois (3) milliards déjà votés dans la loi de finances rectificative de 2018 et de « réunir l’ensemble des associations d’Epes autour d’une table pour établir un échéancier de paiement du reliquat ».

Salif SAKHANOKHO

Jeudi 6 Septembre 2018 - 15:41



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Mardi 13 Novembre 2018 - 16:34 Aboutrika condamné pour fraude fiscale