Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Otages du groupe EI: la famille du pilote jordanien dans l’attente

Au soir de l’ultimatum lancé par l’organisation Etat islamique exigeant la libération d’une terroriste détenue en Jordanie contre la vie des otages jordanien et japonais, la tension est vive en Jordanie. Dans la nuit, le groupe EI a réitéré sa menace d'exécuter le pilote.



Des parents du pilote jordanien Maaz al-Kassasbeh, otage du groupe EI, manifestent devant le palais royal d'Amman, mercredi 28 janvier 2015. REUTERS/Muhammad Hamed
Des parents du pilote jordanien Maaz al-Kassasbeh, otage du groupe EI, manifestent devant le palais royal d'Amman, mercredi 28 janvier 2015. REUTERS/Muhammad Hamed

Les parents et l’épouse de Maaz al-Kassasbeh ont été reçus par le roi. L’entretien a été long. Dehors, la famille du pilote jordanien et des proches manifestaient pour demander la libération de celui qu’ils appellent leur frère.

La famille s’est exprimée tard dans la soirée. Le père s’est dit rassuré. L’oncle, lui, a répété la position du gouvernement jordanien  : « Le roi s’est dit prêt à faire un échange : les otages contre la prisonnière Sajida. Mais bien sûr, la condition, c’est la libération de Moad, notre frère, le retour de Moad dans son pays. C’est la position de Sa Majesté. »

Une lettre manuscrite et donc difficilement authentifiable est apparue sur internet en fin de journée. Le texte rend le roi responsable de l’échec des négociations. Et puisque Sajida la prisonnière n’est pas libre, l’auteur promet l’exécution des deux otages. Sajida al-Rishawi est une Irakienne emprisonnée en Jordanie, où elle a été condamnée à mort pour les attentats de 2005 qui ont fait 60 morts dans le royaume.


Rfi.fr

Jeudi 29 Janvier 2015 - 11:50