Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Parcelles: un homosexuel arrêté pour avoir harcelé et proposé de l'argent à des jeunes pour satisfaire sa libido

Un prédateur a été mis aux arrêts par la Brigade de recherche du commissariat des Parcelles Assainies. Cheikh Diagne, qui a des penchants homosexuels, ciblait des jeunes pour leur proposer de l'argent en échange d'ébats sexuels. Il a été mis à la disposition de la Section mœurs du commissariat central de Dakar le 4 juin dernier alors que la population voulait le lyncher.



Etant en patrouille le 4 juin dernier, les agents de la Brigade de recherches du commissariat des Parcelles Assainies ont reçu un appel téléphonique du nommé M.B. Diouf, un jeune commerçant demeurant dans la même localité, qui leur informe avoir été victime d'harcèlements sexuels à outrance et de tentatives d'actes contre nature de la part d'un individu nommé Cheikh, sans plus de précision.

Poursuivant, il leur a fait savoir que le mis en cause, qui a récupéré son numéro sur le panneau publicitaire se trouvant devant sa boutique, a d'abord commencé par lui envoyer des messages d'amour puis des vidéos pornographiques depuis la ligne téléphonique 77-539... Il n'a pas donné suite aux messages, même si le nommé Cheikh lui proposait de l'argent s'il acceptait de coucher avec lui.

En collaboration avec les policiers, le journal Libération rapporte que le plaignant a joué le jeu du mis en cause en lui donnant rendez-vous dans sa boutique. Cheikh Diagne, puisque c'est de lui qu'il s'agit, a débarqué sur les lieux sans se douter qu'il s'agissait d'un piège. Il sera arrêté sur le champ. La fouille effectuée par les policiers a permis de découvrir dans ses poches deux préservatifs masculins de marque thailandaise.

De nombreux messages d'amour et des vidéos qu'il envoyait à des jeunes, à la limite du harcèlement, seront retrouvés sur son téléphone portable. interrogé, sous le régime de la garde à vue à la Section moeurs, Cheikh Diagne qui confie avoir découvert ses penchants homosexuels depuis «6 mois», nie néanmoins avoir proposé de l'argent aux jeunes qu'il harcelait.

Parlant du cas spécifique du plaignant, il confesse: «Je voulais juste savoir s'il était homosexuel ou pas. En effet, le nommé M. B.Diouf travaille non loin de chez moi, dans un magasin de prêt à porter, sis aux Parcelles assainies. Après l'avoir longuement observé, je croyais qu'il s'intéressait aux hommes à cause de ses tenues vestimentaires. C'est pourquoi j'ai pris son numéro sur le panneau accroché au-dessus de son magasin avant de le contacter. J'avais des sentiments pour lui ».

Cheikh Diagne, qui a failli être lynché par une foule déterminée au moment où les policiers l'embarquaient a été mis à la dis position du procureur.

Fana CiSSE

Vendredi 11 Juin 2021 - 10:58


div id="taboola-below-article-thumbnails">

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter