Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Parité Euro-Dollar: causes, conséquences sur le CFA et le Sénégal, avantages pour les exportations et le Tourisme... l'économiste Cheikh Fatma Diop explique tout

Pour les profanes des questions monétaires, PressAfrik est allé chercher un spécialiste pour expliquer les tenants et les aboutissants de la parité Euro-Dollar qui rythme l'actualité internationale depuis le 11 juillet. En effet, depuis lundi dernier, un dollar est égal à un euro. La monnaie européenne est même passée en dessous du dollar américain mercredi, pendant quelques heures. Une situation inédite depuis 2002. Economiste et analyste financier, Cheikh Fatma Diop a décrypté pour nos lecteurs les causes de cette parité et analysé ses conséquences sur de faibles économies comme le Sénégal.

Comment la guerre a Ukraine a précipité la chute de l'Euro face au Dollar américain, comment cette parité risque d'impacter négativement l'économie sénégalaise dont 40% de la dette extérieure est libellée en Dollar, la possibilité pour les vendeurs sénégalais et les acteurs du Tourisme de profiter du fort taux de change du Dollar, les avantages pour la zone CFA de s'arrimer au Dollar américain, au Yuan chinois ou au Livre anglais, les grandes opportunités qui s'ouvrent au Sénégal en cas de création d'une monnaie nationale, si et seulement si, un leader éclairé est à la tête du pays... Monsieur Diop explique tout en de simples termes accessibles au plus profane d'entre nous. Décryptage !



Parité Euro-Dollar: causes, conséquences sur le CFA et le Sénégal, avantages pour les exportations et le Tourisme... l'économiste Cheikh Fatma Diop explique tout
Notion de parité entre les monnaies et point fort du Dollar dans le Commerce international
"La parité d'une monnaie ou taux de change représente la valeur de cette monnaie par rapport à une autre. La parité dollar/euro ou euro/dollar représente la valeur d'une des monnaies comparativement à l'autre.

La force de la monnaie ne se mesure pas uniquement par rapport à son taux de change par rapport à d'autres monnaies qui, par définition, est évolutif et résultant également de paramètres économiques et financiers particuliers en fonction des politiques des pays notamment en rapport au taux d'intérêt, à l'inflation, au solde extérieur, aux flux d'investissements, au niveau de croissance...

En fonction des objectifs poursuivis par les Etats, les leviers ci-dessus  peuvent être modifiés et ainsi impacter le taux de change dans un sens comme dans un autre. 
La force d'une monnaie réside aussi dans son attractivité et dans la confiance placée en elle par les investisseurs et, de ce point de vue, le dollar demeure une monnaie forte, solide dans le commerce international et est la principale monnaie de réserve dans le monde".

Comment la guerre en Ukraine a précipité la chute de l'Euro
"L'Euro dévisse par rapport au dollar depuis quelques semaines du fait de la crise actuelle entre la Russie et l'Ukraine. Les pays européens sont très dépendants de cette zone pour leur importations en produits alimentaires mais aussi énergétiques. A titre illustratif, 50% du gaz consommé par l'Union européenne provient de la Russie. 
La crise et ses soubresauts et les conséquences économiques néfastes qu'elle induit pour la Zone Euro d'une part et la hausse des taux d'intérêts par la banque centrale américaine d'autre part, entraînent un changement de comportement chez les investisseurs qui sortent de leurs positions en euros pour investir davantage en dollars, provoquant ainsi une chute de l'euro et un renchérissement de la monnaie américaine".

40% de la dette extérieure du Sénégal est libellée en dollar
"Le Sénégal qui est un importateur net en produits agricoles et énergétiques et dont la monnaie - le franc CFA-  arrimée à l'euro, subira les effets du dévissage de la devise européenne. Le dollar est la  monnaie de facturation des principales importations du monde et son renchérissement n'est pas une bonne nouvelle pour les importations. 

Le baril de pétrole, le blé, les produits laitiers, le riz - autant de produits importés - coûteront plus chers par le jeu du taux de change dollar/CFA ; toutes autres choses étant égales par ailleurs. La compétitivité des entreprises sénégalaises qui importent des intrants ou produits intermédiaires facturés en dollar sera particulièrement challengée.

Deuxièmement, 40% de la dette extérieure du Sénégal étant libellée en dollars, le service de cette dette coûtera plus cher à l'Etat du Sénégal face à un dollar aussi haut. Le solde du compte courant se détériorera davantage donc. 
Les vendeurs sénégalais et les acteurs du Tourisme peuvent en profiter
Ceci dit, un dollar plus fort favorise les exportations. Les vendeurs sénégalais au reste du monde profiteront de la situation actuelle même si l'on sait que beaucoup de produits exportés notamment dans l'agro-alimentaire sont faibles en valeur ajoutée car faiblement transformés. 

Le tourisme, si le marketing est bien fait,  est un secteur qui pourrait tirer profit d'un dollar plus fort. Son attractivité se renforce lorsqu'un dollar d'un touriste sénégalais génère plus de francs CFA en dépenses locales".

Le CFA gagnerait plus à être arrimé au Dollar américain, au Yuan chinois ou au Livre sterling britannique
"Il est clair qu'en l'état actuel, notre position monétaire est plus déterminée par les évènements socio-économiques et géopolitiques qui frappent la Zone Euro que par une politique autonome qu'on mène  adossée à des objectifs de développement spécifique. L'arrimage à l'euro est une hérésie historique qui perdure. 

De notre avis, le franc CFA devrait plutôt être adossé à un panier de devises qui refléterait davantage l'évolution actuelle et les perspectives de plus long terme du commerce international.  Dans un tel panier, le Yuan chinois, le dollar américain,  la livre sterling anglaise occuperaient une place importantes pour plusieurs raisons".

Pas de monnaie nationale souveraine sans leadership politique à niveau
"Il est possible d'adopter un système de change flottant par rapport aux autres monnaies mais avec les éléments de fluctuation de la valeur de la monnaie, tant au plan interne qu'externe, je l'aurais adopté dans le cadre d'une monnaie nationale avec une banque centrale autonome maîtresse de ses politiques et de ses objectifs. Ainsi, l'arrimage du CFA communautaire au panier de devises susmentionné serait une étape intermédiaire pour rééquilibrer les rapports commerciaux avec le reste du monde. 
A terme, en effet, dans ma lecture, l'idéal serait l'adoption d'une monnaie nationale, souveraine lorsque le leadership politique sera au niveau des exigences d'une bonne conduite de la politique monétaire".

AYOBA FAYE

Jeudi 14 Juillet 2022 - 14:07


div id="taboola-below-article-thumbnails">

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter