Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Pétrole et gaz : « il faut préserver les intérêts du Sénégal », rassure Macky Sall

Le président de la République, Macky Sall, réaffirme sa volonté de protéger l’intérêt du Sénégal dans l’exploitation des ressources naturelles notamment le pétrole et le gaz. Macky Sall rassure que l’exploitation va se faire dans la paix et la stabilité et le respect des droits des investisseurs.



Pétrole et gaz : « il faut préserver les intérêts du Sénégal », rassure Macky Sall
Le chef de l’Etat qui a présidé ce mardi 2 juillet 2019, l’ouverture de l’atelier de concertation sur la mise en œuvre de la loi sur le Contenu local dans le secteur des hydrocarbures au Centre international de conférence Abdou Diouf (Cicad), a tenu à rassurer les Sénégalais suite aux révélations du scandale à « 10 milliards de dollars » de BBC. M. Sall précise d’emblée qu’il « est trop conscient de l’importance des actes posés », lors des « négociations des contrats ». 

« J’ai toujours tenu à ce que les négociations des contrats avec nos partenaires investisseurs, que le gouvernement soit assisté d’avocats et juristes consultes spécialisés de ses contrats complexes », déclare le Chef de l’Etat. Et poursuit-il : «Je suis trop conscient de l’importance de ses actes qui engagent le présent et l’avenir de notre Nation pour laisser le moindre hasard portait atteinte à ces intérêts vitaux ».

Le président Sall tient à préciser que « Ce n’est pas seulement une question de patriotisme que chaque citoyen peut réclamer à juste titre, mais c’est aussi pour moi une obligation unique en tant que responsable suprême de l’Etat du Sénégal». 

Par cet acte, le frère de l’ex-Directeur général (Dg) de la Caisse des dépôts et de consignation (Cdc) démissionnaire de son poste suite aux accusations de la chaîne britannique dans l’affaire Pétro-Tim, veut montrer : « Combien la protection de l’intérêt de notre pays dans l’exploitation future de cette ressource » lui « tient à cœur ». 

« Ma volonté, avance-t-il, non pas par la parole, mais à travers des actes déjà posés et d’autres à venir et de mettre notre pays à l’abri des convulsions symptomatiques de l’exploitation du pétrole et du gaz dans certains pays développés ou en développement». 

Et de conclure :  « J’ai pris toutes ces précautions parce que je veux un Sénégal prospère dans la paix et la sécurité, prospère dans la stabilité et la cohésion nationale. Je veux un Sénégal prospère où les droits des investisseurs sont respectés ». 

Aminata Diouf

Mardi 2 Juillet 2019 - 14:21



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter