Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Photo-Les victimes de Hissène Habré se constituent en partie civile devant les Chambres africaines extraordinaires



Photo-Les victimes de Hissène Habré se constituent en partie civile devant les Chambres africaines extraordinaires
Les premières victimes de l’ancien président tchadien se sont constituées en partie civile hier lundi devant les Chambres africaines extraordinaires.
Debout de gauche à droite : - Clément Abaifouta, président de l’Association des victimes des crimes du régime de Hissène Habré. Prisonnier, il a été forcé d’enterrer par centaines ses codétenus décédés ; Soulgan Lambi, avocat tchadien ; Jacqueline Moudeïna, avocate tchadienne ; Younous Mahadjir, torturé pour avoir distribué des tracts dissidents contre Habré; Assane Dioma Ndiaye, avocat sénégalais ; Delphine Djiraibe, avocate tchadienne. Assises de gauche à droite :  Hadjo Amina Moctar, détenue enceinte et qui a perdu son foetus en prison ; Ginette Ngarbaye, torturée à l’électricité et qui a donné naissance à sa fille en prison.


Mardi 16 Juillet 2013 - 15:31


div id="taboola-below-article-thumbnails">


1.Posté par Justice pour tous le 16/07/2013 16:46
Bravo pour votre persévérance et votre ténacité.
Vous êtes un exemple pour le monde et pour l'Afrique!!
Toute victime mérite justice!

2.Posté par HASSANE ABDELHADI le 24/07/2013 05:06
La justice fait son travail,Habre aujourd'hui est justiciable et doit répondre aux actes commis lorsqu'il dirigeait le pays(Tchad).

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter