Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Pirogue interceptée par la Marine nationale Lundi: 37 rescapés libérés, 3 placés sous mandat de dépôt



Pirogue interceptée par la Marine nationale Lundi:  37 rescapés libérés, 3 placés sous mandat de dépôt
La police a bouclé son enquête sur la pirogue transportant des candidats à l’émigration clandestine qui était entrée en collision dans la nuit du dimanche 25 au lundi 26 octobre dernier, avec une vedette de la Marine nationale. Trente-sept (37) des trente-neuf (39) rescapés ont été libérés ce mercredi.

Selon la Rfm qui donne l'information, ils ont rejoint leur famille très-tôt ce matin. Les deux autres individus du groupe ont été placés sous mandat de dépôt. Un autre individu, vigile dans un établissement scolaire, a été arrêté à Yarakh. Il faisait office d'intermédiaire entre les recruteurs et les candidats au voyage clandestin.

Selon toujours les mêmes informations, le cerveau de cette affaire, un pêcheur de Saint-Louis (est), a été identifié. Il est activement recherché. Les individus interceptés lors de la collision sont venus, principalement, de Ngaye Mékhé, dans le département de Tivaouane, de Saint-Louis et de Touba. 
 
Lors des auditions, les candidats venus de la ville sainte de Touba ont révélé qu'ils avaient été démarchés par un recruteur qui faisait le tour d'hébergement de pèlerins lors du grand Magal de Touba dernier.

Pour rappel, la pirogue contenant entre 60 et 70 personnes avait quitté le quai de pêche de Soumébédioune ( Dakar) pour l'Espagne. Quelques minutes après que la pirogue a quitté,  les candidats à l'émigration clandestine ont rencontré la patrouille de Guardia espagnole qui n’était pas loin du quai. Cette dernière a alerté la Marine nationale qui a aussitôt rejoint les lieux. 

Le patrouilleur Sangomar a demandé au capitaine de la pirogue de s’arrêter mais s’est heurté au refus de ce dernier qui continuait sa route. "Les deux capitaines ont échangé des injures", a témoigné le frère d'un des rescapés. Par la suite, a ajouté la même source, le patrouilleur a pris de l'élan pour venir percuté la pirogue qui s'est renversée. Plusieurs membres de l’équipage dont les deux présumés cerveaux dans cette affaire sont portés disparus. 

 

Aminata Diouf

Mercredi 28 Octobre 2020 - 12:42


div id="taboola-below-article-thumbnails">

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter