Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Plus de 20 personnes, déficit de paratonnerres... Les Sénégalais dans la psychose de la foudre

L’hivernage 2019 sera à jamais gravé douloureusement dans la mémoire des Sénégalais. Pour cause, en cette année particulièrement macabre, la foudre a tué 20 personnes dont trois rien que ce week-end. Devant l’hécatombe, les citoyens s’interrogent sur l’insuffisance des paratonnerres et le mutisme de la Direction de la Protection civile logée au ministère de l’Intérieur. Nos confrères du journal Le Témoin ont pu mesurer la peur des Sénégalais face à ce phénomène naturel.



Plus de 20 personnes, déficit de paratonnerres... Les Sénégalais dans la psychose de la foudre
Rien qu’au cours du weekend allant du samedi 14 au dimanche 15 septembre 2019, trois personnes ont été tuées par la foudre. Alors qu’un certain Diadia a perdu la vie ce samedi aux Parcelles Assainies au moment où il se promenait sur la plage en train de téléphoner, à Sacré-Cœur III, la foudre a fait une nouvelle victime. Il s’agit d’un jeune homme répondant au nom de Cheikh Fédior. Il est mort foudroyé alors qu’il jouait au football au terrain de Sacré Cœur.

Le bilan ne s’arrête pas là ! Le vendredi 14 septembre, une dame enceinte a été tuée par la foudre à Mabo Keur El Hadj, un village situé dans le département de Birkelane. La victime, âgée de 35 ans, a été foudroyée aux environs de 21 heures. Auparavant, au large de Soumbédioune, la foudre avait fait 3 morts en mer lors d’une pluie accompagnée d’orages. Le premier bilan faisait état de deux morts et d’une personne portée disparue. Son corps a été retrouvé sans vie.
A Tivaouane Peulh, un ouvrier agricole gui- née a été foudroyé par l’orage. Dans la même localité, un enfant de huit ans environ a lui aussi été emporté par la foudre. Dans la région de Louga, un jeune berger et un paysan qui s’était réfugié sous un arbre pour s’abriter de la pluie ont été tués par la foudre.

 Une vingtaine de victimes recensée
A Tambacounda et dans le département de Kaffrine aussi, les orages ont fait des victimes. En tout, depuis le début de l’hivernage, une vingtaine de personnes auraient été tuées par la foudre. Face à cette situation, les Sénégalais vivent dans la psychose de la foudre. Pour cause, jamais cette dernière n’avait fait autant de victimes que cette année. Cette hécatombe a suscité l’incrédulité de la population qui s’interroge sur l’utilité des paratonnerres installés au niveau de certains bâtiments officiels.

Le paratonnerre est un appareil qui permet de capter la foudre. Lors d’un orage, la pointe du paratonnerre émet des électrons et attire ainsi la décharge électrique géante que constitue la foudre. Le dispositif, qui utilise ce qu’on appelle le « pouvoir des pointes «, permet ensuite de capter la foudre et de la conduire jusque dans le sol qui l’absorbe. Hélas, en l’absence de paratonnerre, il existe d’autres éléments « pointus » qui ont la capacité d’attirer la foudre : les arbres, les clochers d’église, les pylônes et même le personnes debout au beau milieu d’un pré. C’est pour cette raison que l’on recommande vivement de ne pas rester sous un arbre lors d’un orage.

La conduite à tenir en cas d'orage pour échapper à la foudre
D’après M. Alfred Gomis, un enseignant qui s'est confié au journal "Le Témoin", la plupart des Sénégalais ignorent le comportement à adopter lorsqu’il y a orage et comment éviter la foudre. « C’est la raison pour laquelle, il faut que les autorités sensibilisent davantage les populations par rapport à cela ». Selon lui, la mort du jeune Cheikh qui a perdu la vie sur un terrain de football à Sacré cœur aurait pu être évitée, car on ne joue jamais sur un terrain pendant un orage.
« En temps d’orage, il faut également éviter d’aller à la plage. L’endroit le plus sûr, c’est de rester à la maison ou de rester dans sa voiture. Les téléphones aussi sont à éviter en ces périodes », renseigne-t-il.

A cela, il convient d’ajouter qu’en temps d’orage, il faut éviter au maximum de se trouver à proximité des portes et des fenêtres surtout quand on réside en hauteur. Il est aussi recommandé de débrancher les appareils électriques et d’éviter de manipuler son téléphone portable. L’un des pêcheurs morts en mer au large de Soumbédioune a été foudroyé alors qu’il avait mis ses écouteurs pour suivre une émission de radio. L’appareil a agi comme un aimant qui a attiré la foudre.

La responsabilité des autorités
La direction de la Protection civile logée au ministère de l’Intérieur doit jouer pleinement son rôle en cette période d’hivernage pour éviter ce genre de drames dus à la foudre. M Aïcha Niane, une femme de ménage avoue ignorer la conduite à tenir contre la foudre. « Ce n’est qu’après ces événements tragiques, que j’ai vu via Whatsapp et dans la l’ensemble des Réseaux sociaux que les gens envoient des messages pour sensibiliser sur la conduite à tenir » dit –elle.
Quant au nommé Antoine Ngom, il pense que tous les bâtiments qui dépassent plus de 6 étages devraient avoir un système de protection contre la foudre. « Il faut que les autorités prennent la situation en main afin que ce genre de drames ne se reproduise plus. Les médias également doivent sensibiliser davantage sur les précautions à prendre pour éviter la foudre », a conclu notre interlocuteur. 

AYOBA FAYE

Jeudi 19 Septembre 2019 - 10:45


div id="taboola-below-article-thumbnails">

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter