Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Pré-dialogue tchadien de Doha: un projet d'accord distribué aux parties pour amendement

Trois mois et demi après l'ouverture des négociations de Doha au Qatar entre le gouvernement de transition et une cinquantaine de groupes politico-militaires, les choses bougent à nouveau. Il y a deux semaines, la médiation retirait un premier projet d'accord de paix pour le Tchad. Un texte qui était présenté comme une synthèse des propositions faites par les deux parties en présence, un autre texte qui semble mieux convenir aux deux parties leur a été remis.



Cette longue attente a pris fin mercredi 29 juin au soir, avec la distribution aux différentes délégations des groupes politico-militaires présents sur place d'une nouvelle mouture du projet d'accord de paix pour le Tchad.
 
Ce document, qui une fois signé, doit permettre aux chefs des groupes rebelles présents à Doha de participer au dialogue national inclusif, a également été soumis à la délégation gouvernementale ce jeudi 30 juin, selon nos sources à Doha.
 
Il s'agit d'une synthèse élaborée par la médiation qatarienne à partir des propositions présentées il y a près de deux mois par les deux parties en présence. « Il y a une nette amélioration par rapport au texte qu'on nous avait remis il y a deux semaines », juge un des leaders rebelles tchadiens qui participent à ces négociations.
 
Cessez-le-feu général, protection des leaders rebelles qui iront au dialogue de N'Djamena par des forces étrangères ou encore le DDR (désarmement, la démobilisation et la réintégration), il y a des propositions intéressantes sur ces sujets, reconnaît notre source, tout en parlant de divergences persistantes sur les questions concernant notamment le comité d'organisation du dialogue inclusif, la charte de transition ou la réforme de l'armée.
 
Un membre de la délégation gouvernementale a reconnu de son côté que la nouvelle mouture paraissait « plus équilibrée », il n'y a rien à redire à part quelques détails à corriger, a-t-il estimé.
 
Les deux parties ont trois jours pour amender ce projet d'accord.

RFI

Jeudi 30 Juin 2022 - 21:35


div id="taboola-below-article-thumbnails">

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter