Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Processus d’intégration des Etats de l'Uemoa: 113 textes ainsi que 13 programmes et projets communautaires seront évalués



La commission de l’Union Économique et Monétaire Ouest Africaine (UEMOA) passe en revue le processus d’intégration dans les Etats membres. Selon Mme Aïssa Kabo, Représentante Résident de la Commission de l'UEMOA au Sénégal, 113 textes réglementaires ainsi que 13 programmes et projets communautaires pour un montant de 58,173 milliards F CFA seront évalués et misent en œuvre.
 
« En terme de politique et de projet, je dirais que nous avons pour l'année 2019, 113 textes qui seront examinés. Aussi bien dans le cadre de la gouvernance, de la convergence, du marché commun et de la politique sectorielle. Ainsi que 13 programmes et projets communautaires pour un montant de 58,173 milliards F CFA», a indiqué Mme Aïssa Kabo.
 
La cérémonie d’ouverture s’est tenue, ce lundi 21 octobre 2019 à Dakar, sous la présidence du représentant de Monsieur Abdoulaye Daouda Diallo, ministre des Finances et du Budget. « Pour créer le marché intérieur, l’UEMOA a privilégié le canal des réformes, et politiques communautaires qui se présentent comme des leviers essentiels de la transformation de notre espace communautaire pour la réalisation de l’émergence de tous les Etats membres », a déclaré Mouhamadou Bamba Diop, Directeur général de la planification et des politiques économiques.
 
Moustapha Ngom, Coordinateur Cellule et suivi et intégration au ministère de l'Économie, a lui, précisé que : « Pour les réformes, ça concerne la gouvernance économique et les convergences. C'est-à-dire tout ce qui entre dans le cadre de la fiscalité, fiscalité douanière, les marchés publics. Et l'autre porte sur les marchés communs, à savoir la libre circulation. Sur la mise en œuvre en 2011, lors des constats sur les réformes, nous étions à 45 %, globalement au niveau régional. L'année dernière en 2018, au niveau régional, nous étions à 69 %. Au Sénégal en 2014, nous étions à 54 %. Actuellement, nous sommes à 76 %. Donc, en 5 ans, seulement, nous avons fait un bon de 24 % en termes d'évolution».



Lundi 21 Octobre 2019 - 13:44



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter