Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Recherches de Diary Sow: l'engagement de la police française remis en cause



«Inquiétude, prudence, optimisme et omerta » : tels sont les quatre mots qui résument l’état d’esprit des autorités sénégalaises à propos de la disparition de la romancière et étudiante Diary Sow. Portée disparue depuis le 4 janvier 2021, notre brillante compatriote n’a pas encore fait signe de vie. L’enquête ouverte par la police française n’a jusque-là pas donné grand-chose. Sauf des hypothèses et autres pistes tantôt à écarter, tantôt à privilégier.

Certains experts en sciences criminelles contactés par « Le Témoin » quotidien se disent convaincus que si la Police française s’était vraiment mobilisée, Diary Sow serait déjà retrouvée! Ce, en moins de 24 heures compte tenu des moyens très efficaces dont elle dispose en matière d’investigations criminelles. Un spécialiste des questions criminelles explique : « Si c’était un terroriste ou une personne malintentionnée susceptible de porter atteinte à la sécurité publique ou à la sûreté de l’Etat français, l’affaire serait vite réglée. Mais quand il s’agit d’une affaire dans l’intérêt des familles (Jargon de la police) comme c’est fut le cas s’agissant de Diary Sow, les autorités de police trainent souvent les pieds. Donc il faut que le gouvernement du Sénégal mette la pression sur la France pour que les recherches de Diary Sow soient intensifiées avec tous les moyens » estime notre spécialiste.

A la dernière minute, une source proche de l’enquête et contactée par « Le Témoin » quotidien, confie que les policiers français commencent à surveiller les mouvements et comptes bancaires (retraits, transferts d’argent, achats etc.) de Diary Sow, histoire de savoir si elle donne signe de vie.

AYOBA FAYE

Mercredi 13 Janvier 2021 - 09:02


div id="taboola-below-article-thumbnails">

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter