Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Référendum en Grèce: Varoufakis accuse les créanciers de «terrorisme»

A la veille du referendum en Grèce, les tensions ne s'apaisent pas entre le gouvernement grec et ses créanciers. Le ministre des Finances Yanis Varoufakis a qualifié l’attitude des responsables de la Zone euro de « terrorisme », tandis que son homologue allemand, Wolfgang Schäuble, estime que les Grecs votent, ce dimanche, pour ou contre une sortie de l’Euro et dénie au gouvernement Tsipras toute volonté de réforme.



Wolfgang Schäuble, le ministre allemand des Finances, affirme que le gouvernement grec n'a jamais vraiment voulu d'un programme de réforme. Pour lui, l'échec des négociations était prévisible. « J'étais dès le début très sceptique quant à un résultat des discussions avec le gouvernement d'Athènes. Que ce scepticisme soit finalement confirmé ne m'étonne pas vraiment », déclare-t-il dans un entretien accordé au magazine Bild à la veille du référendum en Grèce.

Pour Wolfgang Schäuble, le référendum porte sur la question de la sortie de la Grèce de la Zone euro : « Que ce soit avec l'euro ou momentanément sans : seuls les Grecs peuvent répondre à cette question », estime le ministre allemand, tout en assurant que, quelque soit le résultat, « nous n'abandonnerons pas les gens en Grèce ». Paradoxalement, le ministre allemand a accordé son interview dans un journal qui, ce samedi, a fait sa Une sur un sondage relevant que 89 % des Allemands sont contre les aides à la Grèce.


Rfi.fr

Samedi 4 Juillet 2015 - 14:15