PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)




«Renonciation à son droit de comparaître », les avocats de Khalifa Sall expliquent

Suite à sa décision de renoncer à son droit de comparaître, les avocats du maire de Dakar Khalifa Sall ont adressé une missive au Premier Président de la Cour d’Appel de Dakar dans laquelle, ils expliquent les motifs de leur client. PressAfrik qui a la lettre vous livre in extenso le contenu.



«Renonciation à son droit de comparaître », les avocats de Khalifa Sall expliquent
Maître Doudou NDOYE,
Maître Moustapha NDOYE
Maître Borso POUYE
Maître François SARR
Maître Ciré Clédor LY
Maître Demba Ciré BATHILY
Maître Cheikh Khoureychi BA
Maître Issa DIOP
Maître Ousseynou FALL
Maître Alain Jakubowicz,
Maître NDèye Fatou TOURE
Maître Alioune CISSE
Maître Mohamed Seydou DIAGNE
Maître El Mamadou NDIAYE
Maître Ismaela KONATE
Maître NDèye Fatou SARR
-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------           
 
                                                                                  Dakar, le 25 juillet 2018
 
 
                                                                                  Monsieur le Premier Président
                                                                                  De la Cour d’Appel de Dakar
                                                                                  Palais de Justice
                                                                                 
 
                                                                                  DAKAR – SENEGAL
 
 
 
AFFAIRE : KHALIFA ABABACAR SALL CONTRE MINISTERE PUBLIC
 
Objet : Non comparution de Monsieur Khalifa Ababacar SALL
 
 
Monsieur le Premier Président,
 
Nous avons l’honneur de vous saisir sur instruction de notre client, Monsieur Khalifa Ababacar SALL relativement à sa décision portant renonciation à son droit de comparaître devant la deuxième correctionnelle de la  Cour d’Appel de Dakar et ce, à compter du Jeudi 26 juillet 2018.
 
Le refus de comparaître est le corollaire du droit de garder le silence qui est une conséquence de la présomption d’innocence.
 
Par conséquent nous vous remercions de toutes les mesures que vous voudrez bien prendre pour prévenir toute contrainte sur la personne de notre client en raison de l’exercice de son droit de ne plus comparaître.
 
Nous vous prions de croire, Monsieur le Premier Président, à l’expression de nos sentiments déférents.
 
 
 
LE COLLECTIF DES AVOCATS DE MONSIEUR KHALIFA ABABACAR SALL
 
 
 

Aminata Diouf

Jeudi 26 Juillet 2018 - 17:04