Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Report des rassemblements religieux en raison du coronavirus: comment Macky Sall a convaincu les guides religieux



Report des rassemblements religieux en raison du coronavirus: comment Macky Sall a convaincu les guides religieux
Les décisions prises par le président Macky Sall, interdire les rassemblements ou manifestations de toute nature pour une durée de 30 jours, arrêt des cours à compter de ce lundi pour trois semaines, dans le cadre de la lutte contre le coronavirus, ont été saluées par les guides religieux et l’ensemble de la classe politique.

‘L’Observateur’ est revenu sur la stratégie et les échanges téléphoniques entre le président Sall et les guides religieux qui ont presque tous béni les six (6) mesures prises par l’autorité pour freiner la propagation de la pandémie qui est à 26 cas au Sénégal dont deux (2) déclarés guéris par les services du ministère de la Santé et de l’Action sociale.

Les décisions très attendues ont été prises samedi, à l’issue d’une réunion d’urgence, après d’autres réunions tenues au Palais, jeudi et vendredi. Après trois heures d’échanges, le chef de l’Etat a soumis ses décisions à l’assemblée, composée de ministres, d’hommes armés, de gouverneurs ect…

Lors de la réunion, des inquiétudes avaient été soulevées par certains intervenants sur la difficulté à trouver des solutions aux événements religieux. Alors, le chef de l’Etat s’en est personnellement chargé. D’après une source à nos confrères, l’appel du président Macky Sall aux chefs religieux a été accompagné d’une mission « secrète ».

En sus, des délégations envoyées chez les chefs religieux le vendredi, Macky Sall a échangé avec la plupart d’entre eux. Au téléphone, il a sensibilisé les chefs et guides religieux sur l’ampleur de la situation et les risques auxquels le Sénégal est exposé.

L’on confie, au sein du cabinet du président de la République, que la réponse favorable des chefs religieux à son appel est liée aux échanges qu’il a eus personnellement avec eux, précise L’Observateur, dans sa livraison de ce lundi 16 mars.

Salif SAKHANOKHO

Lundi 16 Mars 2020 - 09:59


div id="taboola-below-article-thumbnails">

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter