Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Reprise des manifestations à Cambérène contre l'implantation de la STEP

Les manifestations ont repris de fort belle manière à Dakar. Cette fois-ci ce sont les habitants du village de Cambérène qui ont investi la rue pour déverser leur colère contre l’implantation dans leur localité, de la Station d’Epuration (STEP) des eaux usées.



Reprise des  manifestations à Cambérène contre l'implantation de la STEP
Ça chauffe depuis 16 heures au rond-point de la Case des Parcelles Assainies. Les habitants de Cambérène qui depuis un certain temps ne cessent de menacer de se faire entendre, si l’Etat ne décante pas la situation pour la délocalisation de la STEP ont fini par mettre leur menace à exécution. Ils ont barré la route allant du rond-point de la Case à l’allée Ndiaga Mbaye de Cambérène.
 
En plus de cela, ils ont brûlé des pneus dans cette rue et bouché le tuyau en charge de déverser les eaux usées. A cet effet, les ruelles des quartiers environnants se trouvent inondés et une odeur nauséabonde pollue l’air.
 
Pour le moment, pas de confrontation réelle entre les jeunes de la localité rassemblés au niveau du premier garage à hauteur de l’arrêt Serigne Mourtala, et les services d’ordre qui campent au niveau de la Case. Une situation qui risque fort bien de dégénérer d’une minute à l’autre, car les rangs des manifestants s’agrandissent de plus en plus et  des pneus sont jetés dans le feu, dégageant une fumée âcre. Des lutteurs habitant la zone ont également commencé à rallier le groupe des manifestants.
 
Il y a près d’un mois de cela, les responsables politiques et religieux du village de Cambérène s’étaient réunis pour déplorer les dégâts humains et environnementaux provoqués par l’implantation de la station d’épuration qui constitue pour eux, un facteur propagateur de maladies respiratoires. Ils avaient promis à cette occasion d’user de leurs moyens pour faire réagir l’Etat.
 
 


Lundi 6 Février 2012 - 22:07



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter