Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Révision du code électoral: des empoignades en perspective entre Bécaye Diop et l'opposition

Les travaux pour la révision du code électoral démarrent ce mardi 1er décembre. Le ministère de l’Intérieur a fait ses propositions. L’opposition en a rejeté et affûte ses armes pour ne pas laisser passer certains détails. Le démarrage de ces travaux risque ainsi d’être assez houleux comme cela a toujours été le cas entre le ministre de l’Intérieur et les représentants des partis politiques de l’opposition.



Révision du code électoral: des empoignades en perspective entre Bécaye Diop et l'opposition
Les propositions du Ministre de l’Intérieur, Bécaye Diop concernant les travaux consacrés à la revue du Code électoral n’agréent pas la coalition Bennoo Siggil Senegaal. Le président de la commission électorale de ladite coalition, Ousmane Badiane a fait savoir qu’«il y a certaines propositions qui ne les agréent pas". Il a, à cet effet, cité celles liées à la Commission Electorale Nationale Autonome-CENA- (son fonctionnement et le mode de nomination de son président avec la démission forcée du président).

Le vice-président du Conseil régional de Dakar et chargé des élections à la Ligue Démocratique (LD) de s’interroger: «Est-il admissible que la loi électorale soit violée simplement en fonction des intérêts du parti au pouvoir ? » Il a renseigné que ce problème ne figure pas dans le rapport et a fait savoir qu’ils vont le signaler et étayer leur position.

Ousmane Badiane a souligné qu’il y a aussi «la caution à toutes les élections. Le Ministère propose, crée des cautions qui seront pour toutes les élections (Présidentielles, Législative et Locales). Nous sommes contre la caution pour les élections locales. Et même pour la caution, il faut qu’on définisse le mode pour arrêter le processus de fixation du montant».

Le chargé des élections de la LD de rappeler qu’«il y avait, en 2007, un consensus pour fixer la barre de la caution à 3 millions mais au dernier moment le chef de l’Etat a modifié la loi en fixant la caution de l’élection Présidentielle à 25 millions et les Législatives à 15 millions, pour nous c’est inacceptable».

Parmi les points de discordes, le premier-vice président du conseil régional de Dakar a également évoqué la question du tripatouillage de la Constitution. De son avis, il est temps qu’on cesse de tripatouiller la constitution.

La carte électorale fera aussi partie des points sur lesquels la Coalition Bennoo va se pencher.

Papa Mamadou Diéry Diallo

Lundi 30 Novembre 2009 - 13:23



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter