Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Roger Federer: « l’heure de la retraite approche »

En pleine tournée promotionnelle pour la paire de sneakers qui porte son nom, Roger Federer a confirmé qu'il faudrait se préparer sous peu à vivre le tennis sans lui.



Roger Federer: « l’heure de la retraite approche »
Alors qu'il accompagne la sortie des sneakers « The Roger », Roger Federer a confié, dans un entretien au Zeit Magazin, qu'il envisageait clairement le moment où il faudrait tourner le dos au circuit. La nouvelle n'est pas une surprise pour le Suisse, qui fêtera ses 39 ans le 8 août.

« L'heure de la retraite approche et je sais que le circuit va me manquer. Il aurait été facile de prendre ma retraite maintenant, mais je veux continuer de me donner une chance de profiter du tennis », déclare Federer qui a subi une deuxième arthroscopie à un genou et déclaré forfait jusqu'à la fin de la saison. « La rééducation se passe bien. Je vais prendre mon temps pour retrouver la forme. »

« Je suis passé du feu à la glace »
Alors qu'il évoquait un proche avenir, Federer s'est également replongé dans ses premières années sur le circuit. Il est notamment revenu sur l'époque où il était encore un fougueux outsider au tempérament bouillant. « Mes parents ont failli devenir fous. Ils m'ont dit que si je continuais à casser des raquettes sur le court, ils ne viendraient plus me voir jouer car c'était embarrassant pour eux. J'ai d'abord réagi en leur disant de s'en aller, qu'ils n'avaient pas besoin de venir me voir jouer. Et je me suis dit que ce n'était pas possible de continuer comme ça. »

Federer se souvient alors du match qui a tout changé pour lui : « C'était à Hambourg, après une défaite au premier tour contre Franco Squillari en 2001. Après la balle de match, j'ai cassé ma raquette. Je me suis dit que c'était fait et que je ne pouvais plus me comporter de la sorte. Tant pour le public que pour mes parents, mes amis, mes entraîneurs. Tout le monde pensait que je perdais la tête. Le processus a été extrêmement long. Il m'a fallu deux ans pour savoir comment me comporter sur un court. Je suis passé du feu à la glace. »

L’Equipe

Jeudi 9 Juillet 2020 - 15:11