Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Rufisque : le fauteuil de la mairie divise le camp présidentiel



Rufisque : le fauteuil de la mairie divise le camp présidentiel
A cinq mois des élections locales, c'est la guerre des ambitions à l'Alliance pour la république (Apr) et même à la coalition Benno bokk yakaar(Bby) de Rufisque. Chacun veut succéder au maire libéral, Daouda Niang, Parmi les candidats déclarés, l'ancien ministre de la Justice, professeur Ismaila Madior Fall.

Les proches du constitutionnaliste le présentent comme le meilleur profil pour la coalition présidentielle locale. Même s’il ne dit le contraire, un des bras droits du Président Macky Sall souhaite l'unité de tous les partis de Benno bokk yakaar ainsi que les autres forces vives de Rufisque aspirant à un changement. Mais déjà, les souteneurs du professeur Ismaila Madior Fall soupçonnent le ministre Oumar Guèye, coordonnateur local de Benno bokk yakaar de manœuvrer contre la candidature du constitutionnaliste.

 «Oumar Guèye veut porter la candidature cde Souleymane Ndoye, actuel président du conseil départemental de Rufisque», confient des proches de lsmaila Madior all. Ces derniers parlent même d’un deal savamment orchestré par le ministre Oumar Guèye qu'ils n'accepteront pas. Seulement, les observateurs de la scène politique locale reprochent à Ismaila Madior Fall de n'avoir pas une base affective pour briguer le suffrage des Rufisquois.

« Ismaila Madior Fall n'a pas de base politique. Un homme politique, c'est d'abord une base politique, indiquent-ils. Le président du Conseil départemental, Souleymane Ndoye, qui a déjà le soutien de l’ancien maire de Rufisque Mamadou Cora Fall et d'autres responsables, poursuit ses manœuvres et espère la bénédiction du ministre Qumar Guėye remplacer le maire libéral Daouda Niang.

Une candidature déjà contestée par de nombreux responsables de la mouvance présidentielle. L'autre candidature, c'est celle du Secrétaire général du Parti pour le progrès et la citoyenneté (Ppc). Récemment, le député Seydou Diouf avait déclaré tout haut qu'il reste et demeure le candidat légal et légitime de Benno bokk yakaar. Son état-major politique s4active pour ratisser large et porter sa candidature. Autre candidature également agitée au sein de Benno, celle du maire de Rufisque Ouest, Alioune Mar. Surnommé par ses proches «le mare des cœurs», Alioune Mar est à son troisième magistère dans cette partie de Rufisque.

Membre de la mouvance présidentielle à travers son mouvement, ses proches parlent d’une candidature de l’unité au regard de son hégémonie politique à Rufisque Ouest et sa sociabilité auprès des populations. Une véritable guerre de positionnement est engagée au sein de l'Alliance à la république et de la coalition Benno bokk yakaar. A travers les réseaux sociaux, chaque camp défend son mentor ct sonne la mobilisation. Parmi tous ces candidats déclarés, qui sera celui de Benno bokk yakaar? Cette question est sur toutes les lèvres et seul le Présicdent Macky Sall pourra trancher.

L'Observateur
 

Salif SAKHANOKHO

Jeudi 26 Août 2021 - 13:05


div id="taboola-below-article-thumbnails">

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter