PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)




SWEDD : Former le personnel de santé des pays du Sahel pour éradiquer la mortalité infantile et...



SWEDD : Former le personnel de santé des pays du Sahel pour éradiquer la mortalité infantile et...
 L’atelier sur les modalités des centres d’excellence pour le Master en Sciences Infirmières et Obstétricales, s’est ouvert lundi 16 avril à Grand-Bassam, sous la présidence du Directeur Général Adjoint du Ministère de la Santé de Côte d’Ivoire, en présence, du représentant du Directeur régional du Fonds des Nations Unies pour la population (UNFPA), du représentant du Directeur général de l’Organisation Ouest Africaine de la Santé (OOAS), de représentants des ministères de la Santé des pays SWEDD et des experts en santé et population et en pédagogie.

Cet atelier organisé par l’OOAS et l’UNFPA, s’inscrit dans le cadre des activités du projet d’Autonomisation des Femmes et Dividende Démographique au Sahel (SWEDD), une initiative régionale regroupant six pays membres, le Burkina Faso, la côte d’Ivoire, le Mali, la Mauritanie, le Niger et le Tchad. L’objet principal du projet SWEDD est d’accélérer la transition démographique et de réduire les inégalités de genre dans le Sahel. 
 
La mise en œuvre de centres régionaux d’excellence répond à l’un des défis majeurs des pays de la région: le manque de soins de santé de qualité, notamment à l’endroit du couple mère-enfant. En effet, réduire davantage la mortalité maternelle et infantile, et prodiguer des services de qualité, requiert non seulement des infrastructures et des équipements aux normes internationales mais surtout un personnel de santé qualifié, capable de prévenir les grossesses non désirées, appliquer des soins aux femmes enceintes pendant les grossesses et les accouchements, d’éviter des complications et d’intervenir à temps, le cas échéant.

Le projet SWEDD accompagne les institutions de formation des sages-femmes afin d’améliorer la qualité et d’augmenter le nombre de sages-femmes et autres personnels impliqués dans la santé de reproduction, maternelle, néonatale, infantile et nutritionnelle (SRMNIN). Trois Institutions, ENSP Niamey, INFAS Côte d’Ivoire, et INFSS Mali, ont été sélectionnées pour bénéficier d’un renforcement de capacité et pour abriter le Master en Sciences Infirmières et Obstétricales.

Les experts réunis aujourd’hui et jusqu’au 20 avril, discuteront des besoins complémentaires en enseignants et en équipements, des critères de sélection des futurs apprenants et enseignants, et autres dispositions relatives au démarrage effectif de la formation dont l’ouverture est prévue en septembre prochain.


Source : UNFPA

 

AYOBA FAYE

Mardi 17 Avril 2018 - 13:14



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter