Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



#Scrutin24Février2019 : Sonko menace : "si les élections ne se déroulent pas… "

Le candidat "Sonko Président", Ousmane Sonko a accompli son devoir de citoyen au quartier Nema Kadior à Ziguinchor au Sud du Sénégal. Il a lancé un appel pour la paix tout en demander aux candidats et sénégalais de taire les rancœurs et rancunes. Toutefois, Ousmane Sonko a tenu à faire comprendre : «si les élections ne se déroulent pas dans la transparence, lui et sa coalition contesteront les résultats».



«Si l’élection se déroule de manière transparente, nous appellerons et nous féliciterons le vainqueur et si ce n’est pas le cas, nous contesterons l’élection, parce que, par principe, une élection n’a de sens que lorsqu’elle est démocratique, libre et transparente», a lancé d’emblée le candidat Sonko Président. 

Ousmane Sonko en a profité pour lancer un appel à la paix. Selon lui, «notre matière première la plus précieuse, c’est n’est ni l’or, ni le pétrole, c’est la paix au Sénégal. Et je crois qu’il est temps qu’au Sénégal qu’on tourne une page des rancœurs, de règlement de compte et d’instrumentalisation de l’administration de la justice au soir de ce jour 24 février 2019, ndlr)».

Le candidat à la présidentielle est d’avis qu’il y a trop de «rancœurs et trop de rancunes qui ont coulé pendant ces 7 dernières années. Nous voulons qu’une nouvelle page se tourne et qui n’aura aucun autre objectif que le développement, le progrès socio-économique, mais surtout la solidarité entre tous les Sénégalais quelque soit leur appartenance ethnique, religieuse, confrérique parce que nous avons au moins une chose de très fort qui nous unis, c’est que nous partageons ce maigre territoire qui est le Sénégal et nous sommes condamnés tous ensemble à œuvrer pour la paix et pour le progrès économique et social bien partagés entre tous les fils du Sénégal quelque soit leur appartenance». 
 

Aminata Diouf

Dimanche 24 Février 2019 - 12:56



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter