Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Sénégal - vice-présidence: Le Teasing présidentiel



Sénégal - vice-présidence: Le Teasing présidentiel
Ainsi donc le Président (PR) se choisira bientôt un Vice-président (VPR) après le vote controversé du projet de loi constitutionnelle instituant ce n°2 virtuel dans le protocole d’Etat. Un second, éventuellement une femme, dans l’ordre de préséance dont l’instauration manque assurément de bienséance. Contre vents et marée, la « majorité libérale » a imposé sa volonté de puissance. La levée de bouclier contre le poste pour son caractère superflu et inopportun a été quasi générale.

Mais il n’empêche, et comme d’habitude, l’abus de majorité a joué toute sa partition faisant fi de toutes les urgences et attentes légitimes exprimées lors du dernier scrutin. Le Vice-président est paradoxalement présenté comme l’oreille (mieux entendante) du Chef de l’Etat qui souhaite partager son pouvoir en se déchargeant sur lui. Qu’on est loin de la « dualité au sommet » !

Mieux il sera Son ombre, dit le Ministre de la justice Me Madické Niang, dont la plaidoirie à l’hémicycle a été laborieuse pour dire le moins. Le VPR ou VRP (Vrai Représentant du Président) malgré le bel emballage messianique de ses promoteurs part visiblement avec un handicap congénital. La place protocolaire qui est la sienne semble contredire ses pouvoirs négativement énoncés par des : Il ne peut pas…

Si on y regarde de plus près ses attributions très limitées, du moins pour le moment, on se rend compte que l’étendue des prérogatives du futur préposé à la tâche est inversement proportionnelle à la tonalité pompeuse de son titre. Sa position sera inconfortable et vulnérable dans l’espace présidentiel qui sera le sien. Il est révocable à tout moment, est dépourvu de budget propre car dépendant directement des subsides présidentiels pour survivre. L’embouteillage au sommet
(Sénat, Conseil économique et social, Pm, Secrétariat général de la présidence, Cabinet…), risque d’être dense !

Le VPR est assimilable à un produit éclaircissant dont l’usage à court terme donne une illusion de beauté mais qui se révèlera à la longue désastreux pour son utilisateur. Mais attention à ne pas limiter toute l’attention au décor actuel de ce poste polémique. La procédure d’installation encours de la vice-présidence démontre que le Président n’a pas encore révélé le fond de sa pensée. Il avance masqué et procède par dose homéopathique comme avec les produits éclaircissant la peau. On est probablement en face d’une sorte de « teasing politique» à l’image de cette technique marketing du dévoilement progressif et souvent inattendu d’un bien ou service. La campagne publicitaire démarre par des messages énigmatiques pour mieux susciter la curiosité et l’attention. Une marque sénégalaise de téléphonie mobile l’a utilisé il y a quelques années en faisant penser au départ à une ligne de vêtements.

Le président Abdoulaye Wade sait user avec astuce de calculs souvent d’apparence banale, certains l’appellent génie politique tandis que d’autres parlent simplement de manœuvres politiciennes. Son nouveau produit politique est porté par un VRP (Vendeur, Représentant Placier), une nouvelle interface ou une roue de secours pour négocier certainement la sortie présidentielle. Mais le risque de crevaison existe sur cette route sinueuse qui doit mener vers le sommet.
Abdoulaye SYLLA
syllaye@gmail.com

Abdoulaye Sylla

Mardi 19 Mai 2009 - 10:54


div id="taboola-below-article-thumbnails">

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter