Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Situation du Sénégal: le groupe parlementaire BBY réagit au tweet d’Olivier Faure et attaque Mélenchon sur un post de juin 2021



Situation du Sénégal: le groupe parlementaire BBY réagit au tweet d’Olivier Faure et attaque Mélenchon sur un post de juin 2021
« La démocratie Sénégalaise est piétinée. La liberté de manifester est entravée, la justice instrumentalisée. Les députés d’opposition DÉTHIÉ FALL, MAME DIARRA FAM, BARA DOLLY MBACKÉ et Le maire AMETH AÏDARA doivent être libérés », a posté hier le premier secrétaire du Parti socialiste français et député de la 11e Circonscription de Seine-et-Marne.

Ses collègues sénégalais du groupe parlementaire de la majorité (Benno Bokk Yakaar) ont produit un communiqué parvenu à PressAfrik ce dimanche pour répondre à ce qu’ils considèrent comme une « incursion néo-coloniale ».

« Le groupe BBY condamne avec fermeté cette incursion néo coloniale dans la gestion de nos crises internes avec un parti pris manifeste et honteux doublé d'une ignorance aveugle des dangers qui guettent notre pays qui est un exemple démocratique et qui n'a de leçon à prendre de personne et surtout d'anti modèles instigateurs des violences vécues avec les gilets jaunes », lit-on dans le texte signé Aymerou Gningue, président dudit groupe parlementaire.

Toutefois, les députés de la majorité ont mis dans leur sauce, le leader de La France Insoumise (LFI), Jean-Luc Mélenchon. Et cela injustement, car faisant allusion à un tweet qu’il avait fait le 25 juin 2021 sur le vote des deux nouvelles loi sur le terrorisme définissant les « actes terroristes » comme incluant, entre autres, des actes susceptibles de «troubler gravement l’ordre public », « l’association de malfaiteurs » et « les infractions liées aux technologies de l’information et de la communication », tous passibles de la prison à vie.

« Nouvelles alarmantes du #Sénégal. Le modèle qu'était ce pays se dissout dans une macronisation accélérée : répression, arrestations, réduction des libertés constitutionnelles », avait tweeté Mélenchon.

La réponse des députés de BBY est venue an plus tard.  « C'est avec  étonnement que notre groupe apprend au travers de tweet de déclarations de Mélenchon,  Olivier Faure et consorts de la NUPES. Nous pensions ces temps révolus, de voir des politiques français, qui de surcroît, ont renié les valeurs de leur parti originel  pour flirter avec les extrêmes, s'immiscer dans nos politiques intérieures avec autant de légèreté, car ignorant les menaces qui guettent notre pays »

Et tout porte à croire qu’ils n’ont pas vérifié le contexte et la date de la publication de l’opposition. Parce qu’ils ont demandé à Faute et Mélenchon qui n’a encore rien publié sur la situation actuelle du Sénégal de d’abord dénoncer les opposants sénégalais qui ont appelé à une manifestation qui a fait 3 morts: « Que disent-ils des députés qui font publiquement appel à l'insurrection et à violence conduisant à la mort de 3 personnes »


 

AYOBA FAYE

Dimanche 26 Juin 2022 - 11:15


div id="taboola-below-article-thumbnails">

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter