Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Statut du chef de fille de l’opposition : Déthié Faye exprime son désaccord avec le parti de Ousmane Sonko



Statut du chef de fille de l’opposition : Déthié Faye exprime son désaccord avec le parti de Ousmane Sonko
Déthié Faye, représentant du pôle des non-alignés au sein de Dialogue politique a exprimé son désaccord avec le parti de Ousmane Sonko qui a préféré désigné Abdoulaye Wade, chef de file de l’opposition, au détriment de Idrissa Seck, arrivé deuxième à la présidentielle du 24 février dernier.

« La Constitution que les Sénégalais ont votée, même si je ne l’ai pas  voté, s’impose à tout le monde », a commencé par dire au journal Les Echos, M. Faye, qui ajoute que la Constitution parle du statut de l’opposition et de son chef.

« Alors si nous sommes républicains, cela signifie que dès l’instant que la Constitution parle du statut de l’opposition et son chef, il faut bien élaborer une législation qui définisse qu’est-ce que l’opposition ? Quels sont ses droits ? Ses obligations ? C’est quoi le chef de file de l’opposition ? Sur quels critères on doit le choisir ? Au plan du rang protocolaire, par exemple, quel sera son rang ?

Pour le représentant du pôle des non-alignés, le débat sur le statut du chef de file de l’opposition a été biaisé en mettant en avant la question d’argent en parlant de milliards et autres. Alors que quand on parle de statut de l’opposition et de son chef, c’est dans le sens de la consolidation de la démocratie.

Salif SAKHANOKHO

Vendredi 11 Septembre 2020 - 10:17


div id="taboola-below-article-thumbnails">

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter