Succession de feue Fatoumata Mokhtar Ndiaye: les femmes de l’APR s’affrontent à Pikine

La rencontre qui s’est tenue à la permanence départementale de l’APR Pikine, s’est terminée en queue de poisson. Les camps des deux (2) candidates, Maïmouna Baldé et Awa Niang, à la succession de feue Fatoumata Makhtar Ndiaye, se sont très mal illustrées. Jets de pierres, brassards rouges et invectives étaient au rendez-vous.



Succession de feue Fatoumata Mokhtar Ndiaye: les femmes de l’APR s’affrontent à Pikine
5ème  vice-présidente du Conseil Economique, Social et Environnemental (CESE) par ailleurs coordonnatrice départementale des femmes de l’APR, Fatoumata Makhtar Ndiaye a été sauvagement tuée le 19 novembre dernier. Sa succession ouverte à l’occasion d’une Assemblée générale tenue à la permanence départementale de l’APR Pikine, a viré aux affrontements entre les camps des candidates.

«Nous voulons que le président Macky Sall pense au département de Pikine», campe la Directrice du Centre Guindi et responsable de l’APR Diamagueune Sicap Mbao. Soutenue par son camp, Maïmouna Baldé entend investir Abdoulaye Timbo, le maire de la ville de Pikine, comme tête de liste départementale de la coalition Benno Book Yakaar (BBY).

Ce, au moment où la responsable des femmes de la commune de Mbao, Adja Khady Ndiaye et Cie votent pour Awa Niang comme coordonnatrice des femmes de l'APR Pikine. Selon les propos, «Maïmouna Baldé n’est pas légitime».

Fatoumata Makhtar Ndiaye doit se retourner dans sa tombe. 


Samedi 25 Mars 2017 - 14:06



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter