Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Suppression du fonds commun des magistrats par Macky Sall: l’UMS dans tous ses états

Les relations entre le président de la République, Macky Sall et l’Union des Magistrats du Sénégal (UMS) tendent inéluctablement vers la détérioration. Le fonds commun des magistrats institué par l’ancien chef de l’Etat, Me Wade, sera supprimé par Macky Sall qui l’a annoncé ce jeudi lors du Conseil des ministres.



Suppression du fonds commun des magistrats par Macky Sall: l’UMS dans tous ses états
Les avocats ne veulent pas entendre parler de la suppression de l’héritage que leur a laissé Abdoulaye Wade. En effet, dans une logique faire disparaitre tout ce qui est inutile dans le train de vie de l’Etat, le président de la République à l’image du Sénat a fait part de sa décision de supprimer le fonds commun des avocats, source de polémique entre l’UMS et la ministre de la justice, Aminata Tall. Une mesure qui a fini par susciter la grogne des magistrats qui se disent prêts à la confrontation.

Par ailleurs, si un magistrat sous couvert de l’anonymat, dénonce dans les colonnes de « L’AS » le « choix exprès de la période d’inondation », le président de l’UMS, Abdou Aziz Sow enfoncent le clou en fulminant une « décision qui démontre que nous avons affaire à un gouvernement qui n’a aucun sens républicain ».
 
« Ce qu’ils viennent de faire va installer les sénégalais dans une instabilité juridique qui peut conduire à toute dérive. Si le président et le gouvernement nous appellent à la confrontation, nous relèveront le défi. On ne peut pas nous faire peur », a lâché Me Seck.

A rappeler que le Bureau exécutif de l’UMS est convoqué d’urgence ce vendredi.
 


Vendredi 31 Août 2012 - 15:31


div id="taboola-below-article-thumbnails">

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter