Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Syrie: attaque chimique sur Douma en 2018, confirme l'OIAC

Une attaque à la chlorine, un agent chimique toxique, a bel et bien été menée le 7 avril 2018 dans la ville syrienne de Douma. L'Organisation pour l'interdiction des armes chimiques a rendu son rapport final hier, vendredi 1er mars. Il confirme les conclusions provisoires avancées il y a plus de six mois. Le rapport ne désigne pas de responsable mais les ministres des Affaires étrangères britanniques et français ont ouvertement demandé hier au régime syrien de mettre fin à son programme d'armes chimiques.



«Nous restons déterminés à demander justice pour les victimes », affirme le chef de la diplomatie britannique, qui a été le premier à réagir. Jeremy Hunt exige que la Syrie tienne sa promesse de détruire l'intégralité de ses armes chimiques. Une promesse faite, il y a six ans déjà après une attaque au gaz sarin dans la région de la Ghouta qui avait fait 1 400 morts.

La Russie, fidèle allié du régime de Bachar al-Assad a, elle, rejeté le rapport de l'OIAC, dénonçant une mise en scène faite pour accuser le régime syrien. A l'époque de cette enquête, l'Organisation pour l'interdiction des armes chimiques (OIAC) n'était pas autorisée à désigner un responsable, mais elle a tout de même pu rejeter la version du régime syrien selon lequel le gaz provenait d'une présumée installation d'armes chimiques rebelles.

Les équipes d'inspecteurs n'ont pu accéder à la ville que plusieurs semaines après l'attaque. Les échantillons prélevés permettent tout de même d'affirmer que deux cylindres contenant du gaz toxique sont tombés sur le toit d'une résidence à Douma, causant une quarantaine de morts.

rfi.fr

Samedi 2 Mars 2019 - 16:21



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter