Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



«Talking about trees», quatre cinéphiles pour ressusciter un cinéma soudanais

Récompensé du prix du meilleur documentaire au festival de Berlin, Talking about trees, qui sort ce mercredi en salles, suit le parcours de quatre cinéphiles qui ont décidé de rénover une vieille salle de cinéma à Khartoum.



Ils sont quatre papys assis sur un banc. Quatre retraités bien inoffensifs, mais qui se sont donné une mission : ranimer la flamme du cinéma au Soudan, en organisant des projections itinérantes. Une mission qui n’est pas sans risque dans un pays soumis à la charia. Ibrahim, Suleiman, Manar et Altayeb sont les héros du film de Suhaib Gasmelbari. Le réalisateur explique comment s’est déroulée la rencontre avec ses personnages.
 
« La première fois que je suis venu à Khartoum, c’est là que l’idée de faire le film est née. On était arrivé très tard parce que la voiture était tombée en panne. Ils ont installé leur écran en tissu. Et directement comme dans un film, il y a eu une tempête de sable. Mais personne n’a bougé, ils sont restés derrière l’écran et ils regardaient le film avec le sable dans les yeux. Le vent gonflait l’écran en tissu. Pour moi, c’était déjà une image épique de cette réalité. »
 
Le documentaire montre leur passion toujours intacte malgré les années d’exil, la censure et les tracasseries incessantes. Suhaib Gasmelbari s’est mis à leur service. Et c’est un bonheur de voir l’enthousiasme des spectateurs : un bonheur contagieux, doublé par la pure joie de transmettre de ces quatre Don Quichotte du septième art.

RFI

Jeudi 19 Décembre 2019 - 08:25


div id="taboola-below-article-thumbnails">

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter