Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Thiès: la SNTS encore à l'arrêt... malgré les promesses de Macky de redresser la boite

Parce que le contentieux entre la Nouvelle Société Textile du Sénégal (NSTS) et l’Etat n’a pas encore été vidé, condition pour permettre à l’entreprise d’avoir les fonds nécessaires à une relance définitive, des centaines de familles qui avaient retrouvé le sourire après la relance des activités de la boite vivotent à présent dans un calvaire indescriptible. Au cours d’un point de presse tenu ce mercredi 19 décembre 2019, les travailleurs de l’usine ont indiqué que « malgré l’acquisition d’un maté- riel de haute technologie, notre entreprise se meurt dans un silence total ».



Thiès: la SNTS encore à l'arrêt... malgré les promesses de Macky de redresser la boite
Les travailleurs de la NSTS se sont d’abord offusqués de la mise à l’écart de leur boite, lors de la récente rencontre nationale du Groupe d’Information Républicain (GIR), à Thiès, sur le thème : « La politique de l’emploi du Président Macky Sall, Thiès une Place de choix ». Un panel organisé avec l’APR locale pour vulgariser les réalisations du chef de l’Etat, dans le domaine de l’emploi notamment dans la région éponyme. Aussi le directeur technique de la NSTS, Abdoulaye Diène, et ses collègues ont tenu à rappeler que « c’est l’engagement personnel du président Macky Sall qui a permis la reprise des activités de la NSTS après un arrêt de plus de 10 ans. Il a appuyé le programme de relance réalisé avec l’accompagnement de la BNDE et du FONGIP. Avec le redémarrage des activités, des investissements de plusieurs milliards de francs ont été faits et ont permis à la NSTS d’augmenter sa capacité de filature et d’installer un nouvel atelier de re- tordage ».

Ils informent qu’« avec le redémarrage, 160 emplois ont été créés et des centaines de tonnes de fils exportées au Pakistan, en Guinée, au Burkina Faso et en Guinée Bissau. Avec le redémarrage, c’est la filière de l’industrie textile de transformation du coton qui était ressuscitée ». Autant de réalisations qui font dire aux employés de l'employeur Ibrahima Macodou Fall que « faire abstraction de la NSTS dans les réalisations du président de la République à Thiès peut être assimilé à un acte de sabotage ou de blocage d’un projet que Macky Sall a placé dans ses priorités, et qui se trouve être avec les Chemins de fer, les projets qui intéressent en premier lieu les Thiessois ».

La SNTS zappée des discussions du panel de l'APR sur la politique de l'Emploi de Macky
Curieusement, en effet, aucune autorité n’a fait allusion à la NSTS lors dudit panel malgré les milliards de francs injectés par le président de la République dans ce fleuron industriel qui s’active dans le textile. Qui disait donc que les plus grands adversaires du président de la République se trouvent parmi les responsables de son propre parti ?

Les travailleurs ont rappelé l’engagement du candidat Macky Sall de faire démarrer la NSTS, de même que son discours du 4 Avril 2014, sa visite lors du Conseil des ministres décentralisé tenu dans la capitale du Rail, la visite du Premier ministre Boun Abdallah Dionne qui exhortait la BNDE à accompagner la NSTS pour l’installation du tissage et la visite récente du ministre de l’Industrie, Moustapha Diop. Lequel avait promis le règlement de tous les problèmes que rencontrait la NSTS « dans un court délai » afin qu’elle puisse lever les financements nécessaires.

Pour toutes ces raisons et face au silence du panel du GIR/APR sur la NSTS, et à l’indifférence des responsables politiques de l’APR de Thiès sur la situation de cette entreprise, les employés de la Nsts ont décidé de convier la presse à une visite de l’usine, notamment de ses installations, afin de leur permettre d’apprécier de visu ce qui a été fait et ce qui reste à faire. Par la même occasion, ces travailleurs de la NSTS se disent convaincus qu’« il y a des blocages au niveau de l’appareil d’Etat », et interpellent directement le président Macky Sall sur « l’urgence de régler définitivement le contentieux qui existe entre l’Etat et la NSTS, sur la Sotexka, qui bloque les possibilités de financement de la NSTS ».

Ils demandent au chef de l’Etat d’agir pour « mettre un terme au calvaire que vivent les travail- leurs et leurs familles en permettant la pour- suite de ce grand projet qu’il a bien commencé ».

Le Témoin

AYOBA FAYE

Samedi 21 Décembre 2019 - 10:45



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter