Togo : Pouvoir et opposition entameront un dialogue le 15 février

​On connaît la date du dialogue. C'est donc le 15 février que le pouvoir et son opposition entameront le dialogue à Lomé, l'annonce a été faite vendredi dans un communiqué par les émissaires ghanéen et guinéen, dépêchés à Lomé par les présidents Nana Akuffo Addo du Ghana et Alpha Condé de la Guinée.



Togo : Pouvoir et opposition entameront un dialogue le 15 février
Outre la date de l'ouverture du dialogue, le communiqué des émissaires Albert Kan Dapaah du Ghana et Tibou Kamara de la Guinée, annonce que les préoccupations de l'opposition, concernant les personnes en détention dans l'affaire des incendies des marchés de Kara et de Lomé, tout comme les cas des personnes interpellées pour des faits commis dans le cadre des manifestations depuis le 19 août, seront examinées de façon prioritaire et dans le respect des procédures judiciaires dès l'ouverture du dialogue. Toutes les manifestations publiques devront également être suspendues.

C'est le pouvoir qui réagit en premier : le respect de ces engagements, notamment l'arrêt des manifestations et la question des détenus dans l'affaire des incendies des marchés de Kara et de Lomé, constituera un test grandeur nature de la volonté réelle et de la bonne foi des acteurs concernés d'aller au dialogue et d'accélérer le processus des réformes, confie Gilbert Bawara.

Côté opposition, on prend acte du communiqué, néanmoins l'opposition clôturera le cycle des marches prévues cette semaine, ce samedi, et ajoute que des points du communiqué méritent des clarifications

Le 15 février est encore dans quelques jours, d'ici là, les sept prisonniers de l'affaire des incendies pourront retrouver leur famille, qui sait ?

Rfi

Samedi 3 Février 2018 - 11:04



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter