Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Troubles post-électoraux : Thiès sous très haute surveillance

Thiès a été le théâtre jeudi de vives tensions causées par la proclamation des résultats de la l’élection présidentielle qui ont concédé à Macky Sall 58,27%. Des éléments présumés appartenir à l’opposition ont alors investi les rues et détruits des infrastructures, avant de s’opposer violemment aux forces de l’ordre.



Thiès est en état de siège après les échauffourées qui s’y sont déroulées jeudi suite à la publication des résultats provisoires du scrutin du 24 février dernier. Ces heurts avaient causé le saccage de la Direction régionale de la Lonase, de deux stations service, la destruction de trois véhicules, entre autres.

Cette situation a fait réagir les autorités qui ont pris les devants ce vendredi afin d’éviter que pareille situation ne se reproduise. C’est dans cette optique que les points jugés sensibles ont été envahis par des éléments de la police anti-émeute armés jusqu’aux dents.

Ces populations s’insurgeaient contre les chiffres publiés par la Commission nationale de recensement des votes attribuant à Macky Sall 58,27% des suffrages qui se sont valablement exprimés dimanche dernier. Les résultats provisoires sont contestés par l’opposition qui crie au vol et à la manipulation des résultats pour faire passer Macky Sall au premier tour.

Pour le moment, aucune manifestation n’a été notée, mais la capitale du rail est sous haute surveillance.


Vendredi 1 Mars 2019 - 14:47


div id="taboola-below-article-thumbnails">

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter