Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Trump annonce vouloir conclure «un bon marché» avec l’Iran

Le Président Trump a affirmé qu’il voudrait conclure «un bon marché» avec l’Iran après le retrait des États-Unis du Plan global d’action conjoint (JCPOA).



Le dirigeant américain a déclaré le jeudi 10 avril qu'il souhaitait conclure un nouvel accord avec Téhéran qui serait meilleur pour les États-Unis et «meilleur pour eux».
«J'espère être en mesure de conclure un marché avec eux, une bonne affaire, un accord équitable, une bonne affaire pour eux, meilleur pour eux. […] Mais nous ne pouvons pas leur permettre d'avoir des armes nucléaires. Nous devons être en mesure d'aller sur un site et de vérifier ce site. Nous devons être en mesure d'aller dans leurs bases militaires pour voir si elles trichent ou non», a déclaré Donald Trump, cité par NBC News.
 
Les USA imposent de nouvelles sanctions contre l’Iran
Selon lui, l'accord n'a pas pu contourner les possibilités d'acheminement d'armes nucléaires en Iran ainsi que dans «les autres pays du Proche-Orient qui ont de l'argent». Ils auraient commencé à chercher des possibilités pour se procurer des armes nucléaires, estime le locataire de la Maison-Blanche.
«Cela aurait entraîné une catastrophe», a-t-il affirmé.
Par ailleurs, Donald Trump a souligné que Washington introduit «les sanctions les plus dures à l'encontre de l'Iran».
Pour sa part, les guerres nucléaires et non nucléaires résultent de la «faiblesse» tandis que son approche vis-à-vis «de la restauration de la paix est efficace».
«Nous ouvrons de nouvelles opportunités de prospérité et de paix», a-t-il résumé.
 
Téhéran n’envisage de négocier aucun point de l’accord nucléaire
Donald Trump a annoncé le 8 mai qu'il retirait son pays de l'accord signé à Vienne en juillet 2015, en vertu duquel l'Iran a accepté de brider son programme nucléaire en s'engageant à ne jamais chercher à obtenir la bombe atomique en échange de la levée d'une partie des sanctions internationales visant la République islamique.
Pour sa part, le Président iranien Hassan Rohani a fait savoir que son pays restait fidèle à l'accord signé avec les cinq parties restantes, mais que son pays était prêt à reprendre en cas de besoin l'enrichissement d'uranium sans aucune limitation.
 


Vendredi 11 Mai 2018 - 08:54



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter