Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Tsunami en Indonésie: sur les réseaux sociaux, les témoins racontent l'horreur

​Depuis le passage du tsunami sur les côtes indonésiennes, beaucoup de vidéos et témoignages circulent sur les réseaux sociaux. Des partages qui permettent au monde entier de réaliser la violence du phénomène et ses conséquences alors que le tsunami a fait 281 morts, selon le dernier bilan disponible.




L’imprévisibilité du tsunami qui a frappé les côtes indonésiennes pourrait être illustrée par une vidéo amateur. Sur une plage de l’île de Java, on y voit un concert réunissant des familles venues écouter le groupe Seventeen.

Soudain, un mur d’eau emporte tout sur son passage. Une poignée de secondes pour voir la scène s’effondrer et les chaises voler. La vidéo s’arrête. Quelques heures plus tard, le chanteur, Riefian Fajarsyah s’est exprimé en pleurs sur Instagram. Sa femme et trois membres du groupe sont portés disparus.

Se réfugier dans les montagnes

L’histoire de ce touriste Norvégien est aussi partagée sur les réseaux sociaux. Oystein Andersen se trouvait sur la plage au moment du tsunami. « J'étais sur la la plage en train d'observer le Krakatoa, explique-t-il sur son compte Twitter. Plus tôt dans la journée, l'activité éruptive était visible, mais lorsque les vagues sont arrivés Anak Krakatoa n'était pas visible ». Un bruit fort le convainc de rentrer à l’hôtel où sa famille dort. Ils courent tous se réfugier dans les hauteurs.

Gagner les montagnes le plus vite possible, c’est également ce qu’a fait Asep Pergangkat. La jeune indonésienne raconte comment les bâtiments du bord de plage disparaissaient, les arbres tombaient et les voitures coulaient.

Sur Twitter et Facebook, les survivants du précédent tsunami, qui avait fait, fin septembre, plus de 1000 morts, ont fait part de leur profond soutien.

RFI.fr

Lundi 24 Décembre 2018 - 09:26



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter